Benneteau, Monfils, Gasquet, Tsonga et Clément
Julien Benneteau, Gaël Monfils, Richard Gasquet, Jo-Wilfried Tsonga et Arnaud Clément | Stephane Allaman / DPPI Media

Clément: "J'ai beaucoup de possibilités"

Publié le , modifié le

Le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis Arnaud Clément a indiqué qu'il n'était pas à court "de possibilités de très haut niveau pour le simple et pour le double en fonction des situations". La France affronte la Suisse en finale de la compétition, du 21 au 23 novembre à Villeneuve-d'Ascq.

Pourquoi avoir retenu cinq joueurs ?
Arnaud Clément : "Ce sont ceux qui se dégagent aujourd'hui même si d'autres n'étaient pas  si loin que ça. Cela reste un choix assez logique dans le sens où avec cette  équipe-là, j'ai beaucoup de possibilités de très haut niveau pour le simple et  pour le double en fonction des situations. Il y aura forcément un déçu mais  c'est la règle du jeu (quatre joueurs seront finalement retenus lors du tirage  au sort le 20 novembre, Ndlr)."
   
Cela va se jouer entre Gilles Simon et Julien Benneteau ?
AC : "Il peut se passer énormément de choses jusqu'à la rencontre, ce n'est  pas entre deux joueurs mais entre cinq joueurs de très haut niveau.  Aujourd'hui, j'ai annoncé Gilles en tant que cinquième mais les choses peuvent  changer en fonction de ce qui va être vu, la forme de chacun et d'éventuels  pépins, ce que je n'espère pas bien évidemment. Les jours vont passer assez  vite, les matches vont vite arriver, il faut être très prudent".
   
Physiquement, comment sont vos joueurs ?
AC : "Ils sont tous arrivés avec quelques jours de terre battue et sont déjà  bien. Ils ont pu bien démarrer dès le premier entraînement avec pas mal  d'intensité. On va pouvoir enchaîner avec des oppositions, faire des points,  des matches et des sets d'entraînement. Il va falloir faire bien attention au  début et monter en puissance progressivement pour que le weekend de la  rencontre, ils soient bien au top, qu'ils aient très bien récupéré et qu'ils  aient pu aussi emmagasiner beaucoup d'heures et d'intensité sur terre battue".
   
Quel a été votre message lundi en début de stage ? 
AC : "J'ai insisté sur certains points comme la qualité de la préparation, ne  pas négliger les soins, la récupération, l'alimentation, cette somme de petits  détails qui peuvent faire la différence. Mais toutes ces choses-là, ils en sont  conscients."
   
Les conditions à Bordeaux étaient celles que vous recherchiez ?
AC : "Oui, on a été super bien accueilli avec des conditions vraiment  optimales pour nous, avec de la terre battue neuve, de très bon courts qui sont  chauffés pour ne pas jouer sous des températures trop basses qui peuvent être  éprouvantes pour le corps. Tout a vraiment été mis à disposition, on est  vraiment très reconnaissant."
   
C'est nécessaire de vivre ensemble 24 heures sur 24 pendant une semaine  pour mieux se préparer?
AC : "Est-ce qu'il y en a besoin ? Je ne sais pas. Franchement, le lien entre  eux est déjà très très fort. On le sent, ils étaient contents de se retrouver  dans ce cadre-là pour cet objectif-là. Ce sera une expérience en commun  supplémentaire et des choses qui ne s'oublient pas."

francetv sport @francetvsport