Andy Murray lors d'une rencontre de Coupe Davis
Le joueur britannique Andy Murray | AFP - PEDJA MILOSAVLJEVIC

Andy Murray fait son retour en équipe de Grande-Bretagne de Coupe Davis

Publié le , modifié le

Absent lors des quarts de finale de Coupe Davis contre la Serbie, Andy Murray va faire son retour pour les demi-finales. La Grande-Bretagne affrontera l'Argentine du 15 au 17 septembre à Glasgow.

Les choses sérieuses arrivent et Andy Murray revient. Qualifiée pour les demi-finales de Coupe Davis suite à sa victoire contre la Serbie en quarts en juillet dernier, la Grande-Bretagne pourra compter sur Andy Murray. Ménagé contre les Serbes, suite à sa victoire à Wimbledon, le numéro 2 mondial a été convoqué en compagnie de son frère Jamie, de Kyle Edmund, Dan Evans et Dom Inglot.

Le double champion olympique avait choisi de se reposer après sa victoire sur le gazon de Wimbledon plutôt que d'enchaîner, sur la terre battue de Belgrade, avec le quart de finale de Coupe Davis contre la Serbie, orpheline de Novak Djokovic. Mais, contre l'Argentine, dans l'Emirates Arena de Glasgow, Murray n'aura pas l'inconvénient de s'habituer à une nouvelle surface, le dur écossais succédant au dur de l'US Open.

La menace Del Potro

Une surface qui lui réussit bien, puisque après son titre olympique à Rio, Murray s'est qualifié dans la nuit de lundi à mardi pour les quarts de finale à Flushing Meadows, en battant le Bulgare Grigor Dimitrov (6-1, 6-2, 6-2). La finale de l'US Open est programmée cinq jours avant le début de la demi-finale contre l'Argentine. Le capitaine de l'équipe britannique Leon Smith doit encore réduire son équipe à quatre joueurs d'ici jeudi 14 septembre, jour des tirages au sort des oppositions.

"Nous sommes confiants dans notre capacité à faire le travail dans l'Emirates Arena, même si nous savons que l'équipe d'Argentine est impressionnante", a réagi Smith. "Et bien sûr, le retour de Juan Martin del Potro en fait une équipe encore plus forte." La présence d'Andy Murray, qui a battu Del Potro, en finale à Rio, ne sera pas un si grand luxe que ça.