Coronavirus : Les organisateurs de l'Open d'Australie réfléchissent à un huis clos pour l'édition 2021

Publié le , modifié le

Auteur·e : Apolline Merle
Open Australie illustration

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Si pour l'heure la saison 2020 est interrompue officiellement jusqu'au 13 juillet, les organisateurs du prochain Open d'Australie (janvier 2021) imaginent déjà, face au Covid-19, un potentiel huis clos et des mesures de confinement pour les joueurs étrangers.

Les organisateurs de l'Open d'Australie sont sur le pied de guerre. Pour l'édition 2021, ils se penchent dès maintenant, neuf mois avant la prochaine édition, sur les conditions d'organisation. Une décision qui peut paraître prématurée alors que Wimbledon vient d'être annulé, que Roland-Garros est reporté en septembre et que l'US Open ne s'est pas encore prononcé sur un éventuel report. 

Craig Tiley, le président de Tennis Australia et directeur de l'Open d'Australie a en effet annoncé ce mardi dans un communiqué relayé par les médias australiens, que les organisateurs du prochain Open d'Australie (janvier 2021) imaginaient déjà, face au Covid-19, un potentiel huis clos du Grand Chelem et des mesures de confinement pour les joueurs étrangers. Ils travaillent sur plusieurs scénarios en fonction de l'évolution de la propagation du coronavirus en Australie et dans le reste du monde, le tennis étant un des sports les plus populaires de la planète. Une autre des questions que se posent notamment les organisateurs : comment faire si la situation est réglée en Australie mais pas dans les autres pays ?

à voir aussi Wimbledon annule son édition 2020 Wimbledon annule son édition 2020

Les joueurs étrangers placés en quarantaine ? 

Les joueurs venant de l'étranger eux pourraient être ainsi placés quelques jours en quarantaine dans des hôtels de Melbourne dès leur arrivée en Australie. "Avec une telle dépendance aux voyages internationaux, on étudie ce qu'on pourrait avoir à faire si les joueurs doivent être placés en quarantaine pour une certaine période avant de pouvoir se déplacer librement en Australie, a expliqué Craig Tiley. Si les rassemblements de masse ne sont toujours pas autorisés ou très limités l'an prochain, on travaille sur la possibilité d'organiser un événement pour les diffuseurs." Ce qui signifierait une version de l'édition 2021 à huis clos, donc sans spectateurs.

Craig Tiley indique que ces propositions sont encore au stade de réflexion et que plusieurs scénarios sont envisagés en fonction de l'évolution du Covid-19. "Ce sont seulement deux des très nombreux scénarios que nous devons examiner. On doit être préparé à une évolution du contexte. On ne sait pas quelles mesures actuellement utilisées pour contenir la propagation du virus devront toujours être en place à moyen et long terme."