Clijsters Kim coup droit défense Melbourne 01 2011
La Belge Kim Clijsters débordée | AFP - Nicolas Asfouri

Clijsters retrouvera Zvonareva en demies

Publié le , modifié le

Pour la 6e fois de sa carrière, Kim Clijsters (N.3) s'est qualifiée pour les demi-finales de l'Open d'Australie, en battant avec quelques difficultés la Polonaise Agnieszka Radwanska (N.12) 6-3, 7-6 (7/4). Victorieuse de l'US Open, la Belge retrouvera Vera Zvonareva (N.2), qu'elle avait battue à New York. La Russe s'est débarrassée de Petra Kvitova (N.25) 6-2, 6-4.

 LE TABLEAU FEMININ DE L'OPEN D'AUSTRALIE

Ce sera le remake de la finale de l'US Open 2010. Mais ce ne sera qu'au stade des demi-finales. Kim Clijsters et Vera Zvonareva vont de nouveau croiser leurs destinées en Grand Chelem. Et si la finale new yorkaise avait tourné court à l'avantage de la Belge (6-1, 6-2), les statistiques ne vont pas dans son sens, puisqu'elle s'était inclinée lors des trois autres affrontements de l'année 2010. Pour tenter de confirmer cette tendance, l'ancienne N.1 mondiale a dû serrer le jeu contre Agnieszka Radwanska.

Elle a mis trois jeux pour prendre la mesure de Radwanska, 14e mondiale, qui jouait son deuxième quart à Melbourne, après celui perdu en 2008. Les deux joueuses ont cédé tour à tour leurs mises en jeu en début de première manche, avant que Clijsters tienne enfin la sienne et accélère. Si la Polonaise pouvait se targuer d'un impressionnant taux de première balle (87%), elle cédait néanmoins sur la qualité de retour et la puissance de Clijsters. Les deux se livraient une bataille acharnée au deuxième set. Radwanska, constamment bousculée sur ses jeux de service, laissait l'initiative dans l'échange à la Belge qui commettaient trop de fautes directes. La Polonaise parvenait même à prendre le large à 5-4 pour servir pour le set, mais Clijsters se montrait intraitable et revenait sur sa quatrième balle de debreak. La Belge finalement s'adjugeait son ticket dans le tie-break après 1h34 de combat.

Vera Zvonareva a mis neuf minutes de moins pour dominer Petra Kvitova. Zvonareva, 26 ans, finaliste à Wimbledon puis à l'US Open 2010, atteint donc le dernier carré d'un Grand Chelem pour la troisième fois de suite, mais est toujours en quête d'un titre majeur. La Moscovite s'était déjà hissée en demie finale à Melbourne, en 2009, pour sa première expérience à ce stade de la compétition, mais avait été écartée par sa compatriote Dinara Safina. Depuis, elle a engrangé de l'expérience et cela s'est vu sur la Rod Laver Arena mercredi, en ouverture de la 10e journée. Kvitova, demi-finaliste du dernier Wimbledon, n'a pas pesé bien lourd face à la Russe, qui s'offrait ainsi sa troisième adversaire tchèque d'affilée. Kvitova mettait 15 minutes à rentrer dans la partie, le temps de se retrouver menée 4-0. Elle réagissait en prenant le service de Zvonareva, mais trop tard puisque la N.2 mondiale empochait la manche en faisant preuve d'une redoutable efficacité: 100% de balles de break converties, 100% de points au filet gagnés, deux fois moins de fautes directes. Le scénario se répétait quasi à l'identique en début de deuxième set puisque Zvonareva creusait rapidement l'écart à 3-0. La réponse de la Tchèque, en nette amélioration sur sa première balle, était cette fois bien plus ferme: elle enchaînait quatre jeux de suite. Mais Zvonareva, sans s'affoler, revenait à hauteur, assurait sa mise en jeu et concluait enfin sur le service de son adversaire.

Réactions

Vera Zvonareva (RUS/N.2 mondiale, qualifiée pour les demi-finales de l'Open d'Australie aux dépens de la Tchèque Petra Kvitova): "Quand je menais 3-0 dans le deuxième set (avant d'encaisser quatre jeux d'affilée), je voulais continuer à jouer comme je l'avais fait jusque-là mais elle a vraiment haussé son niveau de jeu. J'ai commis quelques faute directes en plus par rapport au premier set et cela a équilibré le match en quelque sorte. Mais c'est quelque chose à quoi je m'attendais. Si vous commencez comme je l'ai fait, en jouant un tennis très propre, il y a un moment où vous perdez votre concentration et faites quelques erreurs. Je suis très contente de la manière dont j'ai géré la situation. J'ai été capable de réussir quelques bons coups dans les moments opportuns et j'ai fini en deux sets."
Kim Clijsters (BEL/N.3 mondiale, qualifiée pour les demi-finales de l'Open d'Australie aux dépens de la Polonaise Agnieszka Radwanska): "Je me suis sentie un peu fatiguée physiquement, un peu lourde sur le terrain aujourd'hui. Je vais essayer de récupérer au mieux et d'être un peu plus frais physiquement et mentalement contre Zvonareva. Je me suis bien battue et je suis restée concentrée. J'ai essayé de ne pas dépenser trop d'énergie en étant frustrée ou dans des choses de la sorte. Il y a eu des échanges où je me suis sentie bien, d'autres où je n'étais pas placée comme il fallait. Tout doit s'améliorer. Le service, le retour, les fautes directes. Mais je suis en demi-finale alors que je n'ai pas l'impression d'avoir été à 100%. Donc c'est positif."