Kim Clijsters - Cincinnati 2010
La Belge Kim Clijsters, victorieuse à Cincinnati | AFP - RONALD MARTINEZ

Clijsters première de quarts

Publié le , modifié le

La tenante du titre Kim CLijsters (N.2) a été la première à se hisser en quarts de finale de l'US Open grâce à un succès expéditif contre l'ancienne N.1 mondiale Ana Ivanovic 6-2, 6-1. Francesca Schiavone (N.6) a suivi le chemin en disposant de la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (N.20) 6-3, 6-0. Venus Williams (N.3) a bataillé contre l'Israëlienne Peer (N.16) 7-6 (3), 6-3. Samantha Stosur (N.5) a arraché son billet face à Elena Dementieva (N.12) 6-3, 2-6, 7-6 (2).

LE TABLEAU FEMININ DE L'US OPEN

C'était une belle éclaircie dans la saison d'Ana Ivanovic. Depuis deux ans, la Serbe erre le plus souvent sur le circuit, les résultats en berne. Cette année, deux demi-finales avaient redoré la blason de l'ancienne N.1 mondiale, une troisième à Cincinnati avant le début de l'US Open lui ramenant un peu de confiance. Trois tours passés en Grand Chelem, cela ne lui était plus arrivé depuis Roland-Garros et Wimbledon 2009. Mais la Serbe a retrouvé au stade des 8e de finale une jeune femme qui ne lui sourit pas. Car en trois affrontements, Kim Clijsters ne lui avait laissé que quatre jeux, le plus ancien affrontement n'ayant pas lieu en raison d'un forfait (2005 à Toronto), tandis qu'à Antwerp en 2007 elle avait été balayée (6-2, 6-1) avant d'abandonner après trois jeux à Cincinnati. Pour ce quatrième acte, la Serbe n'a pas fait mieux qu'en Belgique voici trois ans, tombant 6-2, 6-1 pour ouvrir les portes des quarts de finale à la Belge. "Kim sait élever son niveau de jeu quand ça devient plus serré, c'est ce que les grandes championnes font, remarque Ivanovic. Elle a de bonnes chances de refaire quelque chose ici cette année." Sur un Central encore venté, Clijsters a fait le break à 3-2 en première manche et enchaîné sur un jeu de service blanc pour reprendre le service adverse et empocher la manche. Le deuxième set a été expéditif (22 min), la Flamande prenant les deux premiers jeux de service de la Serbe pour mener 4-0. Ivanovic a réduit l'écart sur le service de Clijsters mais cette rébellion a été de courte durée, la Belge reprenant les choses en mains au jeu suivant (5-1). Il ne lui restait qu'à servir pour le match. Un petit faux (double faute) donnait une balle de 2-5 pour Ivanovic mais sans conséquence et la Belge concluait à sa première balle de match, sur la 28e faute directe d'Ivanovic. "Il m'a fallu m'habituer au vent, m'ajuster, spécialement au service, a-t-elle déclaré. Ensuite, j'ai commencé à dicter le point et à bien défendre."

Venus Williams a connu quelques frayeurs pour accéder aux quarts de finale. Opposée à l'Israëlienne Shahar Peer, elle a d'abord dû s'accrocher pour emporter le jeu décisif du premier set (7/3) après 1h08 de combat. Cette lutte intense laissait d'ailleurs quelques traces chez l'Américaine, qui était breakée d'entrée (0-1) avant de se ressaisir pour combler immédiatement son retard (1-1) puis s'envoler (5-3). Mais elle devait encore sauver des balles de break pour finalement conclure la rencontre en 1h54. Mais en ne passant que la moitié de ses premiers services, elle risque de s'exposer à des lendemains moins heureux. La tête de série N.3 affrontera l'Italienne Francesca Schiavone (N.6), qui s'est promenée contre la Russe Pavlyuchenkova (N.20) 6-3, 6-0. Enfin, la nuit new-yorkaise a porté chance à Samantha Stosur. L'Australienne, finaliste à Roland-Garros, est revenue de l'enfer en sauvant quatre balles de match contre Elena Dementieva. La Russe a servi pour la qualification à 5-3 dans la 3e manche. Quatre balles de match ne suffiront pas et Stosur finissait par s'imposer 6-3, 2-6, 7-6 (2) après un festival de fautes directes dans le jeu décisif. "On a toutes les deux joué un super match, a indiqué Stosur. Cela fait un an et demi que j'ai trouvé la confiance en moi pour jouer à ce niveau."