Clijsters US Open bise trophée 092010
Kim Clijsters embrasse le trophée de l'US Open lors de son 3e titre à New York | AFP - EMMANUEL DUNAND

Clijsters croque la Grosse Pomme

Publié le , modifié le

Il n'y avait qu'une patronne sur le court samedi lors de la finale de l'US Open féminin. Tenante du titre, Kim Clijsters n'a fait qu'une bouchée de la Russe Vera Zvonareva. Une victoire expéditive 6-2, 6-1 en cinquante-neuf minutes qui permet à la Belge de remporter la Belge de croquer une troisième fois dans la Grosse Pomme après 2005 et 2009. du fait de son arrêt pour faire un bébé, elle reste notamment sur 21e victoire d'affilée à Flushing Meadows.

VOIR LE TABLEAU FEMININ DE L'US OPEN

"Mon expérience m'a aidée, a indiqué Clijsters, dont c'était la septième finale en Grand Chelem. J'ai mis plusieurs finales avant d'arriver à en gagner une en Grand Chelem (NDLR: 4). Vera va y arriver si elle continue comme ça." La N.8 mondiale s'est en effet inclinée pour la deuxième fois consécutive en finale de Grand Chelem, après sa défaite face à Serena Williams à Wimbledon. L'échec est d'autant plus cinglant qu'il s'agit de la finale la plus expéditive (59 min) depuis que la durée des matches est enregistrée (1980).

Du match, il n'y a pas grand chose à dire tant la Belge a balayé le central avec ses frappes lourdes et renvoyé la Russe d'un bout à l'autre des lignes. Face à la défense impeccable de la Belge, Zvonareva, connue pour ses nerfs fragiles, s'est  impatientée et a accumulé les erreurs (24 fautes directes). A 5-2, Clijsters a refait un break blanc pour empocher la première manche en  27 minutes. Zvonareva a continué de perdre patience dans le deuxième set, voyant chacune de ses balles revenir grâce à la superbe couverture de terrain de la Belge. Malgré quelques occasions de rester dans la match, la Russe s'est prise les pieds dans le ciment, au plus grand bonheur de maman Kim, supportée par sa petite fille dans les tribunes.

Réaction de Vera Zvonareva (RUS/N.7, battue en finale): "Je ne pense pas que j'ai été dépassée par l'enjeu, c'était certes un grand honneur de jouer une finale de l'US Open mais c'est juste que Kim a fait un très bon match, elle ne m'a pas laissé une seule occasion de rentrer dans le match, elle était bien meilleure que moi sur le plan physique. Physiquement, je n'ai pas été capable de jouer au même niveau que dans mes précédents matches. Je dois apprendre à bien récupérer après les matches afin d'arriver fraîche dans les derniers tours des tournois. Peut-être qu'il va falloir que j'arrête de jouer en double si je veux aller plus loin à l'avenir dans les Grand Chelems. J'aurais des jours de repos, ce que je n'ai pas eu ici. C'était dur physiquement et fatiguant mentalement. Je suis déçue de ne pas avoir jouer mon meilleur tennis mais, c'est une bonne expérience, je vais réfléchir à ce que je dois faire à l'avenir pour passer un cran. J'aurais plus d'expérience la prochaine fois. Cela m'a réconforté que Kim me dise qu'elle avait perdu quatre fois en finale de Grand Chelem avant d'une gagner une. Moi ça ne fait que deux (sourire)... Je n'étais pas capable de m'accrocher physiquement, je n'ai pas pu mettre mon jeu en place. Elle a sorti des supers coups dans les moments importants, comme cet ace sur une balle de break dans la deuxième manche."