Benneteau attrape du gros, Simon passe entre les mailles

Publié le , modifié le

Julien Benneteau a frappé un grand coup en éliminant l'Espagnol Nicolas Almagro, tête de série n°10, en 2h04 lors du 1er tour de l'US Open (6-2, 6-4, 6-3). Gilles Simon (N.12), a dû batailler pour se défaire du Brésilien Ricardo Mello (3-6, 6-3, 6-4, 3-6, 6-4). En revanche, Marc Gicquel est tombé face à l'Américain Jack Sock 6-4, 6-3, 1-6, 6-4. A noter également le forfait de dernière minute du Suédois Robin Soderling, tête de série numéro 6, victime d'un virus.

A 29 ans, Julien Benneteau s'offre une seconde jeunesse sur le circuit américain. Déjà finaliste à Winston-Salem la semaine passé, le Bressan a confirmé ses excellentes dispositions en scalpant la tête de série n°10 du tournoi, Nicolas Almagro. Ce dernier, cogneur devant l'éternel, aura connu un jour noir face à un relanceur du calibre de Benneteau : 41 fautes directes pour l'Espagnol et une incapacité chronique à maîtriser ses nerfs sur les balles de break qu'il s'est procurées : une sur treize converties ! Dans ces conditions, le Français s'est régalé. Sans jamais surjouer (24 coups gagnants pour 24 fautes directes), il a su faire "dégoupiller" son adversaire. "C'est la plus belle victoire et c'est marquant, a dit Julien Benneteau. En outre, ça faisait longtemps que je n'avais pas battu un joueur du Top 10. J'avais dit en rigolant à mon coach qu'en général, j'en battais un tous les ans. Il m'a dit qu'il fallait foncer. J'ai été solide, offensif, je l'ai poussé à la faute. Le fait de sauver ces balles de break n'est pas anodin. Il y a la confiance emmagasinée à Winston Salem", a-t-il dit. Au 2e tour, Benneteau, 81e joueur mondial, affrontera l'Ouzbek Denis Istomin, tombeur de l'espoir américain Ryan Sweeting.

Beaucoup plus poussive a été la victoire de Gilles Simon face à Ricardo Mello. Opposé à un joueur aux caractéristiques très proches des siennes, le Français a sans doute eu l'impression de joueur face à un miroir et il lui a fallu toute son expérience, et de 3h32 de jeu, pour se sortir de ce match piège. Placé sur le reculoir dès lors qu'il ne passait pas sa première balle (seulement 49% de points gagnés derrière son second service), Simon a de plus manqué de réalisme pour convertir ses balles de break (3 sur 15). Des scories qu'il faudra absolument gommer au prochain tour face à l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez.

Marc Gicquel, 97e joueur  mondial, a été éliminé mercredi au 1er tour de l'US Open par le jeune Américain  Jack Sock, 18 ans et 555e mondial, 6-4, 6-3, 1-6, 6-4. Sock a servi 14 aces pour battre le Français, auteur de 44 fautes directes, et rencontrera au prochain tour un de ses compatriotes, Andy Roddick (N.21) ou Michael Russell.

Murray et Del Potro se baladent

Le tournoi a perdu une autre tête de série lors de cette troisième journée avec le forfait de Robin Söderling, malade et remplacé dans le tableau principal par le Brésilien Rogerio Dutra Da Silva. "Il ne va pas bien du tout, a indiqué l'agent du Suédois dans un communiqué. Il a mal à l'estomac et à la tête, le docteur lui a recommandé de ne pas jouer. On ne sait pas quel genre de virus il a mais le médecin pense que c'est lié aux problèmes à la gorge qui l'avaient contraint à déclarer forfait à Cincinnati. Il est tombé malade la nuit dernière (mardi à mercredi) et n'était pas en état de jouer un match en cinq sets dans un tournoi du Grand Chelem, a ajouté son agent. Robin va rentrer en Suède le plus vite possible pour des examens."

Pour Andy Murray, tout va bien, merci pour lui. La tête de série N.4  s'est qualifiée pour le 2e tour de l'US Open en battant l'Indien Somdev Devvarman 7-6 (7/5), 6-2, 6-3. Murray rencontrera le Néerlandais Robin Haase au prochain tour. Pour une nouvelle promenade de santé ? De son côté Juan Martin Del Potro a lui aussi connu une journée sans histoire : L'Argentin, de retour sur le ciment qui l'a vu naître aux yeux du grand public quand il s'est imposé à New York en 2009, a surclassé l’Italien Volandri (6-3, 6-3, 6-1).

Les résultats :

       Rogerio Dutra Silva (BRA) bat Louk Sorensen (EIR) 6-0, 3-6, 6-4, 1-0  (abandon/crampes)
       Alex Bogomolov (USA) bat Steve Johnson (USA) 4-6, 4-6, 6-3, 7-6 (7/3), 6-3
       Robby Ginepri (USA) bat Joao Souza (BRA) 6-3, 6-4, 6-7 (5/7), 6-1
       Juan Martin Del Potro (ARG/N.18) bat Filippo Volandri (ITA) 6-3, 6-1, 6-1
       Diego Junqueira (ARG) bat Karol Beck (SVK) 6-2 (abandon)
       Guillermo Garcia-Lopez (ESP) bat Daniel Gimeno (ESP) 6-3, 1-6, 7-6 (7/1),  4-6, 7-6 (7/4)
       Gilles Simon (FRA/N.12) bat Ricardo Mello (BRA) 3-6, 6-3, 6-4, 3-6, 6-4
       Feliciano Lopez (ESP/N.25) bat Tatsuma Ito (JPN) 6-2, 6-4, 6-4
       Vasek Pospisil (CAN) bat Lukas Rosol (CZE) 6-1, 6-2, 6-1
       Robin Haase (NED) bat Rui Machado (POR) 6-0, 6-4, 6-4
       Andy Murray (GBR/N.4) bat Somdev Devvarman (IND) 7-6 (7/5), 6-2, 6-3
       Jack Sock (USA) bat Marc Gicquel (FRA) 6-4, 6-3, 1-6, 6-4
       Denis Istomin (UZB) bat Ryan Sweeting (USA) 3-6, 7-5, 6-4, 7-6 (7/4)
       Julien Benneteau (FRA) bat Nicolas Almagro (ESP/N.10) 6-2, 6-4, 6-3
       John Isner (USA/N.28) bat Marcos Baghdatis (CYP) 7-6 (7/2), 7-6 (13/11),  2-6, 6-4
       Andy Roddick (USA/N.21) bat Michael Russell (USA) 6-2, 6-4, 4-6, 7-5

Julien Lamotte