Marion Bartoli revers Open d'Australie 01 2011
La Française Marion Bartoli | AFP - Williams West

Bartoli et Razzano passent, Parmentier cale

Publié le , modifié le

L'Open d'Australie a plutôt bien commencé pour le clan tricolore avec les qualifications pour le 2e tour de Marion Bartoli (N.15) et de Virginie Razzano. La première a étrillée l'Italienne Tathiana Garbin (6-0, 6-0) tandis que la seconde a eu besoin de trois sets pour s'imposer face la Russe Elena Vesnina (4-6, 6-3, 6-3). L'aventure s'arrête là, en revanche, pour Pauline Parmentier et Aravane Rezaï (N.17).

Quelle meilleure manière de débuter un tournoi du Grand Chelem qu'en remportant son premier match sans concéder le moindre jeu ? C'est en tout cas ce qu'a réalisé Marion Bartoli (N.15) face à l'Italienne Tathiana Garbin (6-0, 6-0). Récente quart de finaliste à Hobart et demi-finaliste à Brisbane, l'Auvergnate a ainsi confirmé son excellent état de forme en ce début de saison. "C'est un premier tour du tournoi du Grand Chelem et j'avais envie de bien jouer contre elle, a expliqué Bartoli. Je ne savais pas que c'était la fin de sa carrière, elle me l'a annoncée quand je lui ai serré la main. Je me sens très bien cette année. Je crois que je n'ai jamais aussi bien joué au tennis." Au prochain tour, elle affrontera l'Espagnole Pous-Tio ou la Russe Manasieva. Pour Virginie Razzano, vainqueur de la Russe Elena Vesnina (4-6, 6-3, 6-3), le tour suivant s'annonce beaucoup plus ardu puisqu'elle sera opposée à une autre Russe : Maria Sharapova. Tête de série N.14, cette dernière a décroché son billet facilement face à la Thaïlandaise Tamarine Tanasugarn (6-1, 6-3) et s'annonce comme une adversaire de poids pour Razzano qui, la semaine passée, a calé en huitièmes de finale du tournoi de Sydney.

Deux autres joueuses françaises auraient pu obtenir une leur qualification lors de cette première journée de l'Open d'Australie. Mais Pauline Parmentier a craqué contre la Bulgare Tsvetana Pironkova (6-4, 3-6, 6-3) après avoir mené 3-2, service à suivre, au troisième set. Une déception pour la Nordiste qui jouait là son premier match de l'année 2011. Plus tard, Aravane Rezaï (N.17) est tombée face à la Tchèque Barbora Zahlavova Strycova, 68e mondiale (6-0, 3-6, 7-5). Cette dernière était pourtant largement à sa portée. Mais  Rezaï est passée totalement à côté de son premier set, bouclé en 33 minutes. Plusieurs fois mise en danger sur son service, avec neuf balles de break  concédé es sur l'ensemble du match, pour cinq converties par la Tchèque, Rezaï  rebondissait toutefois au deuxième set. Elle prenait aussi le service de son adversaire en début de 3e manche et  semblait en mesure de l'emporter, mais la Tchèque revenait à hauteur et  concluait sur la mise en jeu de son adversaire. La Stéphanoise est toujours en quête d'une performance dans un tournoi du Grand Chelem, où  elle n'a jamais dépassé les huitièmes de finale. C'est la troisième fois qu'elle s'incline au 1er tour à Melbourne, après ses déconvenues de 2007 et  2009.

Parmi les têtes de série, on notera les qualifications de Venus Williams (N.4), Francesca Schiavone (N.6), Li Na (N.9), Justine Hénin (N.11) et Caroline Wozniacki (N.1). L'aînée des soeurs Williams a battu l'Italienne Sara Errani (6-3, 6-2). La vainqueur de Roland-Garros 2010 a éliminé l'Espagnole Arantxa Parra (6-7[4], 6-2, 6-4). La Chinoise, victorieuse la semaine passée du tournoi de Sydney, s'est imposée face à la Suédoise Sofia Arvidsson (6-1, 7-5) tandis que la Belge a dû s'employer pour se défaire de l'Indienne Sania Mirza (5-7, 6-3, 6-1). Enfin, la N.1 mondiale n'a pas eu à forcer son talent pour se défaire de l'Argentine Gisela Dulko (6-3, 6-4). "Gisela est  une adversaire difficile, surtout au premier tour, a confié Wozniacki à l'issue de la rencontre. Elle change de rythme  régulièrement, donc c'est dur de suivre et d'imposer son propre jeu. Je me sens  bien, en bonne forme. Je suis contente d'avoir franchi le premier tour, j'ai  hâte de passer au suivant."

Isabelle Trancoën