Victoria Azarenka
La Bélarusse Victoria Azarenka | YORICK JANSENS / BELGA MAG / BELGA/AFP

Azarenka plus forte que Sharapova

Publié le , modifié le

Victoria Azarenka (tête de série N.1) et Maria Sharapova (N.3) s'est qualifiée pour la finale en disposant de Victoria Azarenka (tête de série N.1) et Maria Sharapova (N.3) en trois manches intense 3-6, 6-2, 6-4. La numéro 1 mondiale de 23 ans accède pour la première fois à la finale de l'US Open après avoir remporté l'Australian Open en début de saison.

Le suspense règne autour du choc entre Victoria Azarenka (tête de série n°1) et Maria Sharapova (n°3) a bien été au rendez-vous. Dès les premiers échanges, les deux joueuses se rendaient coup pour coup sans aucune retenue. A ce petit jeu entre cogneuses, la Russe réalisait le meilleur départ et le premier break dès le premier jeu de service d'Azarenka pour se détacher 3-0 et conclure 6-3. Dans la foulée, la longiligne russe d'1,88m prenait le service de son adversaire.

Pour le dixième affrontement entre les deux joueuses, le quatrième cette saison, la Russe aux frappes de mule semblait se diriger vers une victoire facile et égaliser à cinq victoires partout. Mais, pour sa première demi-finale new-yorkaise, Azarenka a haussé son niveau de jeu au fond du court pour refaire son retard prendre le service de son adversaire dans la foulée et empocher le set (6-2). Malgré une débauche d'énergie, les frappes de Sharapova ne trouvaient plus la mire.

Azarenka plus solide

Comme l'ont prouvé ses durs combats face à Nadia Petrova et Marion Bartoli aux tours précédents, Sharapova est une battante. Quand elle doute, elle se met à frapper encore plus fort. Après déjà 1h30 de jeu, le troisième set montait d'un cran dans l'intensité et les décibels. Chaque jeu était très disputé à l'extrême, les coups gagnants pleuvaient. Quand l'une (plutôt la Russe) en réussissait un en puissance, l'autre (la Bélarusse) la copiait le point d'après avec son jeu plus huilé.

Dans un set à rallonge avec des jeux de plus de dix minutes, Sharapova devait cependant s'employer à plusieurs reprises à 40A pour conserver son service alors qu'Azarenka semblait plus facile sur ses jeux de service A force d'insister sur le service de la Russe, Azarenka a converti une seconde balle de break à 5-4 - c'est-à-dire sur une balle de match – pour s'imposer en 2h42 d'effort et de frappes. Un exploit car Sharapova n'avait plus perdu une rencontre en trois sets cette saison, soit12 succès de rang. Azarenka est désormais… à 12 succès de rang dans les matches en trois sets. 

Mathieu Baratas