Stanislas Wawrinka (Masters de Londres)
Stanislas Wawrinka entame bien le Masters de Londres | GLYN KIRK - AFP

Wawrinka domine Berdych au Masters

Publié le , modifié le

Stanislas Wawrinka a remporté son premier match du Masters à Londres en dominant Thomas Berdych en trois sets 6-3, 6-7 et 6-3. Le Suisse a semblé craquer lors du tie break du deuxième set (perdu 7/0) mais il s’est bien repris pour bien entamer sa semaine londonienne.

Au mental. C’est avec la tête que Stan Wawrinka est allé chercher sa première victoire lors de ce Masters. Face à un Thomas Berdych en difficulté avec son service dans le premier set, le Suisse a retourné à la perfection pour faire le break lors du cinquième jeu. Consistant et inspiré, notamment en revers comme à son habitude, le huitième joueur mondial s’est adjugé le premier set 6-3.

Un tie break cauchemardesque pour Wawrinka

Dans la deuxième manche, Thomas Berdych peut enfin compter sur sa mise en jeu. Plus agressif, le Tchèque met à mal la technique suisse et prend l’ascendant sans toutefois pouvoir le concrétiser au tableau d’affichage. A deux doigts de perdre le match, Berdych s’accroche et décroche un jeu décisif dans lequel il va voler, profitant d’un Wawrinka fébrile comme à ses plus mauvaises heures. Multipliant les erreurs, « Stan » s’incline 7/0 et fait craindre le pire à ses supporteurs. Du côté Tchuqèe, on pense pouvoir compter sur un le mental craquelant du Suisse.

Wawrinka sort la tête de l'eau

Mais dans le troisième set, il va trouver une arme infaillible : son service. Pendant toute la durée de ce troisième set, Wawrinka ne va concéder que trois petits point sur ses jeux de service. D'ailleurs jamais Berdych n'a  pu prendre une seule fois la mise en jeu de son adversaire sur l'ensemble de la partie. De l’autre côté du filet, Berdych tente de résister mais Wawrinka est conquérant et breake son adversaire rapidement. Solide pour conserver son avantage, le Suisse a surtout pu s'appuyer sur une deuxième balle efficace (67% contre 46%). Le huitième joueur mondial entame de la meilleure des manières sa semaine londonienne et se place d'ores et déjà comme outsider pour la deuxième place dans ce groupe où Rafael Nadal devrait truster le premier spot et où David Ferrer lorgne sur la deuxième place qualificative.