Gaël Monfils gros plan Masters 1000 Rome 2016
Gaël Monfils | TIZIANA FABI / AFP

Washington : Monfils et Paire en quart de finale

Publié le , modifié le

Gaël Monfils et Benoit Paire, vainqueurs respectivement de Borna Coric et Gilles Müller, se sont qualifiés pour les quarts de finale du tournoi ATP de Washington. Ils affronteront Sam Querreyr et Alexander Zverev.

Gaël Monfils, expéditif, et Benoît Paire, plus laborieux, ont décroché jeudi leur billet pour les quarts de finale du tournoi de Washington. Les deux Français qui pourraient se retrouver en demi-finales, ont pour point commun d'avoir battu deux joueurs qui se sont mis en évidence le week-end dernier sur le territoire américain. Monfils n'a eu besoin que d'une petite heure et de deux sets (6-2, 6-3) pour se défaire de Borna Coric, héros de la qualification de la Croatie pour les demi-finales de la Coupe Davis face aux Etats-Unis à Portland.Paire, lui, a pris le meilleur 6-2, 3-6, 7-6 (7/4) sur le Luxembourgeois Gilles Muller, finaliste du tournoi de Newport. Avant de se retrouver éventuellement pour une place en finale, Monfils (N.17) et Paire (N.24) devront battre respectivement l'Américain Sam Querrey (N.29) et l'Allemand Alexander Zverev (N.27). 

Monfils, très costaud sur son service (12 aces, 59% de premières balles) n'a pas caché qu'il était surpris de son niveau de jeu après une pause forcée de près de deux mois. "J'ai travaillé dur pour être prêt, mais j'avoue que je suis un peu surpris", a-t-il déclaré. "Je suis très content, même si je crois que je peux encore mieux joué", a-t-il poursuivi. "J'ai bien débuté la saison, j'avais trouvé de la constance dans mon jeu, puis j'ai eu ce virus pendant longtemps qui m'a stoppé, mais je suis de retour, je me sens à nouveau à 100%", a souligné la 17e joueur mondial.

Müller craque

"Les semaines à venir s'annoncent intéressantes, j'espère que dans six semaines, je serai fort", a-t-il prévenu en référence à l'US Open 2016 (29 août-11 sept). "La Monf" a relancé sa carrière depuis qu'il travaille avec le Suédois Mikael Tillstrom: il a atteint les quarts de finale de l'Open d'Australie en début d'année, puis des Masters 1000 d'Indian Wells et de Miami, avant d'entamer la saison sur terre battue tambour battant avec une finale perdue à Monte-Carlo contre Rafael Nadal. Mais il a ensuite accumulé les pépins de santé (adducteurs, virus) qui l'ont privé de Roland Garros. Il a fait son retour en compétition à Wimbledon où il a été éliminé dès son premier match par son compatriote Jérémy Chardy 6-7 (4/7), 6-0, 4-6, 6-1, 6-2.

De son côté, Paire a, comme souvent, montré deux visages lors de son 8e de finale. Il a d'abord dominé Müller et a pris deux fois son service dans le premier set, ce qui n'est pas une mince affaire face à l'un de plus gros serveurs du circuit. Dans la deuxième manche, il a coincé sur sa mise en jeu et a commencé à s'énerver pour laisser le Luxembourgeois égaliser à une manche partout. Mais le remplaçant de Richard Gasquet pour les Jeux de Rio a retrouvé sa sérénité dans la dernière manche et c'est Müller qui a craqué, dans le jeu décisif, avec une double faute au plus mauvais moment.

AFP