Andy Murray le joueur écossais
Le joueur écossais Andy Murray, vainqueur à Vienne | AFP - HANS PUNZ

Vienne : Andy Murray remporte le tournoi de Vienne face à Jo-Wilfried Tsonga

Publié le , modifié le

Le numéro 2 mondial Andy Murray a remporté son septième tournoi de la saison à Vienne. En finale, l'Ecossais a dominé le Français Jo-Wilfried Tsonga en deux manches 6-3, 7-6 (8/6) et fait plus que jamais figure de favori pour les deux tournois majeurs de cette fin de saison (le BNP Paribas Master et le Masters). Il peut encore également viser la place de numéro 1 mondial puisqu'il n'est plus qu'à 415 points de Novak Djokovic.

Andy Murray n'en a pas (encore) le classement mais il fait bien figure de numéro 1 mondial en cette fin de saison. A Vienne, il a remporté son septième tournoi - soit autant que Novak Djokovic - de la saison en 11 finales disputées. Face au numéro 2 mondial, Jo-WIlfried Tsonga, qui disputait sa première finale de la saison, s'est défendu mais il n'a rien pu faire face à la maîtrise de l'Ecossais. Ce dernier a connu du déchet dans les balles de break (2/8 seulement converties) mais n'a pas tremblé dans le tie-break de la seconde manche. Avec ce succès à Vienne, Murray peut tout à fait viser la place de numéro 1 mondial qui semblait inenvisageable après Roland-Garros. Si le numéro 2 mondial s'impose à Bercy et que Djokovic n'atteint pas la finale, Murray sera le nouveau roi sur le circuit ATP.

A Vienne, Murray a maîtrisé Tsonga sans trop puiser dans ses réserves. Il a pris le service de son adversaire dès le début de chaque set et aurait pu se faciliter la tâche sans un petit relâchement en première balle, qui a permis à Tsonga de revenir à 4-4 dans la deuxième manche. Le Manceau s'est incliné pour la 14e fois de sa carrière en 16 matches contre le Britannique, mais sa bonne semaine, et sa première finale de l'année, ont de quoi lui donner confiance pour Paris-Bercy, où il aura encore une petite chance de se qualifier pour le Masters. Murray ajoute en tout cas un 42e titre en carrière à son palmarès et le deuxième à Vienne, où il avait gagné en 2014.

Benoit Jourdain @BenJourd1