Jo-Wilfried Tsonga en finale de l'Open de Moselle face à Aljaz Bedene, le 22 septembre 2019
Jo-Wilfried Tsonga en finale de l'Open de Moselle face à Aljaz Bedene, le 22 septembre 2019 | AFP

Un 18e titre pour Jo-Wilfried Tsonga, son 4e à Metz

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga a remporté l'Open de Moselle face au Slovène Aljaz Bedene après trois manches âprement disputées (7-6, 6-7, 6-3). Le Manceau s'offre un quatrième trophée à Metz (record du tournoi) et décroche le 18e titre de sa carrière.

Lauréat lors des éditions 2011, 2012 et 2015, l'actuel 61e joueur mondial a d'emblée compris que la partie ne serait pas aisée face à Bedene. Pointant au 76e rang à l'ATP, ce dernier a toutefois toujours été un sérieux client sur surface rapide et Tsonga peut à présent le confirmer. La dernière et unique rencontre entre les deux hommes datait déjà de 2013, au premier tour de Roland-Garros. Tsonga s'était alors imposé sans sourciller. Mais cette fois, le natif de Ljubljana était plus à son aise.

Déjà titré à Portoroz cette année, Bedene a tenu tête au Français, s'offrant un tie-break lors d'un premier set où les deux joueurs n'ont pas cédé sur leur service. Tombeur de Benoît Paire (diminué par un virus) au tour précédent, le Slovène restait imperturbable dans la deuxième manche. S'appuyant sur un service très solide, réalisant des aces aux moments cruciaux, Bedene maintenait la pression sur son adversaire qui avait le mérite de garder son sang-froid. Soutenu par un public acquis à sa cause, Tsonga prenait à son tour l'ascendant pour égaliser à une manche partout (6-7, 7-6).

Conscient que son adversaire pouvait accuser le coup, Tsonga maintenait la cadence en s'appuyant sur un service qui ne lui faisait toujours pas défaut depuis son entrée en lice. Après un jeu blanc, le protégé de Thierry Ascione haussait le rythme dans les échanges, afin d'user physiquement le Slovène. Acculé, celui-ci cédait pour la première fois son service et Tsonga prenait les devants pour mener 3-0. Le Français s'offrait même une balle de double break mais après un long échange, se ratait sur un revers coupé. Ce n'était que partie remise et Tsonga l'emportait finalement en trois sets 6-7, 7-6, 6-3.