Tsonga casquette miami 032011
Tsonga | Al Bello/Getty Images/AFP

Tsonga se fait peur, Simon appliqué

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga a eu quelques sueurs froides contre le Russe Teymuraz Gabashvili. Tête de série N.15, le Manceau est parvenu à se qualifier pour le 3e tour en trois manches 6-3, 6-7 (3/7), 6-3. Gilles Simon a battu l'Allemand Rainer Schuettler, 87e mondial, 6-4, 6-3. Comme Rafael Nadal, Roger Federer n'a, lui, pas tremblé pour se défaire du Tchèque Radek stepanek (6-3, 6-3). Une 762e victoire carrière, record de Sampras égalé.

Tsonga aux forceps

Battu en  deux sets dès son premier match à Indian Wells il y a 10 jours, Tsonga n'est pas passé loin d'une nouvelle élimination face à un concurrent pourtant théoriquement plus modeste. Il s'est finalement imposé après 2 h 09 minutes de match, non sans avoir perdu le deuxième set, et été breaké d'entrée dans la troisième manche. Lui qui avait dû renoncer à la Coupe Davis début mars en raison d'une hernie inguinale, il a démontré cette fois que son physique tenait bon, malgré la chaleur accablante de la Floride. Blessé au genou droit lors de la troisième manche, Gabashvili a visiblement accusé le coup, concédant deux jeux blancs consécutifs après s'être fait soigner pour la 2e fois.

Tsonga a quant à lui été frileux sur son service, habituellement si efficace, avec 58% de premiers services. Il a tout de même signé à 15 aces. En face, le  Russe n'a pas brillé au service (6 doubles fautes, 62% de premières balles). C'est toutefois dans sa capacité à dicter, tenir et conclure l'échange que  Tsonga a été bousculé par un Russe au jeu à risque, branché sur courant  alternatif, avec des coups gagnants inspirés et des erreurs bêtes. A l'évidence, la mise en place de son "tennis d'attaque", son nouveau plan  de jeu, va nécessiter encore du temps.

Simon tranquille

Après Llodra et Gasquet, ils seront bien quatre Français au 3e tour après la qualification de Gilles Simon qui a battu l'Allemand Rainer Schuettler, 87e mondial, 6-4, 6-3. Il s'est montré supérieur dans "le combat de  fond de court": "C'est ma filière de jeu, j'aime ça". "Je me sens bien mieux  qu'à Indian Wells, je suis bien reposé et bien entraîné", a-t-il prévenu. "J'ai lutté pour gagner, a-t-il admis. Je suis juste content  de m'en sortir, la manière ou pas, je m'en fous un peu. Je cherche surtout à retrouver le rythme, c'est ce qui me permettra de gagner ces matches-là plus facilement à l'avenir", a indiqué Simon. Il rencontrera l'Uruguayen Pablo Cuevas, tombeur du tenant du titre, l'Américain Andy Roddick.Ce dernier a en effet été éliminé dès son entrée en lice par le 67e joueur mondial, 6-4, 7-6 (7/4).

Un Federer record

Le Suisse Roger Federer s'est  facilement qualifié pour le troisième tour en  battant samedi le Tchèque Radek Stepanek, 68e mondial, 6-3, 6-3, pour rejoindre  l'Américain Pete Sampras au nombre de victoires en carrière (762).  Si Federer s'impose lundi au 3e tour face à l'Argentin Juan Monaco (N.32),  qu'il n'a affronté qu'une seule fois (une victoire en 2007), il dépassera  Sampras et pourra alors viser les 806 victoires de Stefan Edberg.  Le record de l'ère Open (depuis 1968) est détenu par l'Américain Jimmy  Connors avec 1242 victoires. Suivent dans l'ordre Ivan Lendl (1071), Guillermo  Vilas (923), John McEnroe (875), Andre Agassi (870) puis Edberg. "C'est sympa d'égaler Pete mais il aurait pu jouer plus longtemps, il  pourrait encore gagner des matches sur le circuit s'il voulait", a dit Federer.

Rafael Nadal a réussi son entrée en matière dans un des trois Masters 1000  qu'il n'a jamais gagnés en battant 6-4, 6-4 le Japonais Kei Nishikori (62e ATP)  sous les yeux de LeBron James et Dwyane Wade, les stars des Miami Heat. En cas de titre sur l'île de Key Biscayne, le N.1 mondial égalerait  alors le record d'Andre Agassi, vainqueur de 7 des 9 Masters 1000.

L'hémorragie des têtes de série se poursuit avec la chute du tenant du titre, l'Américain Andy  Roddick (N.8), sorti en deux sets par l'Uruguayen Pablo Cuevas, 67e mondial  (6-4, 7-6).  Malade, l'Américain n'a pas pu défendre ses chances. "C'est un truc que je traîne depuis le tournoi de Memphis, avec des hauts  et des bas, a-t-il indiqué. J'y ai attrapé une infection dans les bronches et  il y a eu du mieux en Coupe Davis puis à Indian Wells mais là c'est revenu." "Je n'étais pas bien toute la journée, a ajouté le N.1 Américain. J'avais  du mal à respirer. C'est frustrant de rentrer diminué sur le court." "Quand je ris, je fais le bruit d'une voiture qui démarre", a-t-il blagué. Six autres têtes de série sont tombées dès leur premier match samedi:  Jurgen Melzer (N.10), Albert Montanes (N.20), Marcos Baghdatis (N.22), Juan  Ignacio Chela (N.26), Ernests Gulbis (N.28) et Marin Cilic (N.18).  Ces éliminations précoces portent à quinze, soit presque la moitié du  contingent, les têtes de série déjà manquantes en Floride.

Résultats 2e tour:
Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Kei Nishikori (JPN) 6-4, 6-4
Feliciano Lopez (ESP) bat Juan Ignacio Chela (ARG/N.26) 7-6 (7/3), 3-6, 6-4
Oleksandr Dolgopolov Jr. (UKR/N.21) bat Andreas Seppi (ITA) 6-1, 5-3 (abandon)
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.15) bat Teimuraz Gabashvili (RUS) 6-3, 6-7 (3/7), 6-3
Nicolas Almagro (ESP/N.11) bat Frederico Gil (POR) 6-4, 3-6, 6-2
Florian Mayer (GER) bat Albert Montañés (ESP/N.20) 6-4, 3-1 (abandon)
Carlos Berlocq (ARG) bat Ernests Gulbis (LAT/N.28) 6-1, 2-6, 6-4
Tomas Berdych (CZE/N.7) bat Ruben Ramirez Hidalgo (ESP) 6-1, 6-7 (4/7), 6-0
Roger Federer (SUI/N.3) bat Radek Stepanek (CZE) 6-3, 6-3
Juan Monaco (ARG/N.32) bat Sergiy Stakhovsky (UKR) 6-4, 6-7 (2/7), 6-4
Olivier Rochus (BEL) bat Marcos Baghdatis (CYP/N.22) 6-2, 4-6, 6-4
Mikhail Youzhny (RUS/N.13) bat Lu Yen-Hsun (TPE) 6-1, 6-0
Philipp Petzschner (GER) bat Jurgen Melzer (AUT/N.10) 6-3, 6-4
Janko Tipsarevic (SRB) bat Marin Cilic (CRO/N.18) 6-3, 7-6 (7/4)
Gilles Simon (FRA/N.25) bat Rainer Schüttler (GER) 6-4, 6-3
Pablo Cuevas (URU) bat Andy Roddick (USA/N.8) 6-4, 7-6 (7/4)

Romain Bonte