Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga | IAN LANGSDON

Tsonga prend son quart

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga (N.6) s’est qualifié pour les quarts de finale du BNP Paribas Masters en dominant en deux sets serrés (7-6(4), 7-6(3)) l’Espagnol Nicolas Almagro (N.11) au POPB. Il retrouvera en 1/4 l'Espagnol David Ferrer. Avec les qualifications de Gilles Simon et Michael Llodra, cela fait trois Français à ce niveau. Du jamais vu dans ce Masters 1000 de Paris. Le Manceau est officiellement qualifié pour le Masters de Londres qui se tient la semaine prochaine.

La première manche fût très serrée. Almagro et Tsonga servaient suffisamment bien pour éviter tout break même si le Français s’en sortait bien à deux reprises. Le jeu décisif arrivait logiquement pour départager les deux prétendants au Masters. Dans ce tie break, Tsonga réussissait un premier mini-break (4-2) avant le retour de l’Espagnol (4-4). Mais Tsonga arrivait à conclure sur l’engagement adverse en prenant le contrôle de l’échange avant de délivrer une attaque de coup droit qui prenait à contre-pied son rival ibère (7-4 en 51 minutes). Avec 6 aces et 17 coups gagnants (contre 6), et malgré un pourcentage de réussite moyen au filet (9/18), le Manceau avait fait le nécessaire pour bousculer son adversaire.

Deux jeux décisifs rondement menés

Dès l’entame du deuxième set, Tsonga était contraint de sauver une nouvelle balle de break. Il s’en sortait de nouveau grâce à sa première balle de service. Almagro faisait néanmoins la course en tête (1-0 puis 3-2 et 6-5). Mais le Sarthois n’abdiquait pas et il tenait son engagement pour arracher un second jeu décisif. A 2 partout, il accélérait la cadence et réussissait quatre points consécutifs dont une volée magnifique pour se procurer quatre balles de match. Almagro sauvait la première mais Tsonga parachevait son œuvre sur une ultime volée de coup droit, très tranquillement (7-3).

Sans être un hold-up, cette victoire a été arrachée grâce au mental du Français qui n’a bénéficié d’aucune balle de break durant la rencontre (contre trois au total à son rival). Durant 1h44, Tsonga a tout de même inscrit 10 aces et marqué 80% des points suivant sa première balle. Il a également aligné 31 coups gagnants (à 18) et il affiche un pourcentage de montées concluantes honorable (21/33). La marque des battants.

Tsonga : "Comme un tigre"

"Je suis dans mon tournoi. J’ai essayé de bien jouer. J’avais envie de bien faire et je me bats comme un tigre pour ça même si je ne suis pas spécialement bon. Du moins ce soir je ne me suis pas trouvé très bon. J’espère m’améliorer encore dans les jours qui viennent et dès demain. Je fais beaucoup de services-volées depuis quelques semaines et ça marche plutôt pas mal. J’essaye ça contre des joueurs qui ont un retour à une main. La surface est top. C’est une bonne surface intermédiaire même si le rebond est bas. Bercy, c’est un avantage pour nous les Français. Surtout en fin de saison. On est peut-être deux fois plus motivés que les étrangers. Le Masters, je le prends comme une petite récompense mais ce n’est pas un aboutissement. Il faudrait le gagner pour ça. Ma collaboration avec Roger Rasheed ? On est dans une phase de repérage. Mais je ne vais pas forcément vous raconter ce que je fais avec lui. Ce qui est sûr, c’est que je peux encore m’améliorer dans tous les secteurs".

Résultats de la journée:
Gilles Simon (FRA) bat Kei Nishikori (JPN/N.15) par forfait (blessure cheville droite)
Tomas Berdych (CZE/N.5) bat Kevin Anderson (RSA) 1-6, 6-3, 6-4
Jerzy Janowicz (POL) bat Andy Murray (GBR/N.3) 5-7, 7-6 (7/4), 6-2
Janko Tipsarevic (SRB/N.8) bat Juan Monaco (ARG/N.9) 6-3, 3-6, 6-3
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.6) bat Nicolas Almagro (ESP/N.11) 7-6 (7/4), 7-6 (7/3)
David Ferrer (ESP/N.4) bat Stanislas Wawrinka (SUI/N.16) 6-2, 4-6, 6-2
Michaël Llodra (FRA) bat Juan Martín Del Potro (ARG/N.7) 6-4, 6-3
Sam Querrey (USA) bat Milos Raonic (CAN/N.14) 6-3, 7-6 (7/1)