Jo-Wilfried Tsonga revers Masters
Jo-Wilfried Tsonga | AFP - GLYN KIRK

Tsonga pour l'estocade ?

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga a l'occasion de devenir le 3e joueur français de l'histoire à accéder au dernier carré des Masters. Pour rejoindre Grosjean et Simon, le Manceau devra se défaire d'un Rafael Nadal au niveau de forme inquiétant. Mais gare à la bête blessée...

"Il est touché mais pas coulé. C'est un peu comme à la chasse, si tu rates le sanglier, tu prends tes jambes à ton cou". Jo-Wilfried Tsonga a parfaitement résumé la situation avant d'affronter Rafael Nadal pour une place en demi-finale des Masters. Passé tout près de la défaite face à Mardy Fish en match d’ouverture, l'Espagnol a ensuite subi une véritable fessée de la part de Roger Federer (6-3, 6-0). Victime de maux d'estomac contre l'Américain, Nadal est apparu sans défense lors de son opposition avec son éternel rival. Lui qui avait décidé de couper après le tournoi de Shanghai paye certainement aujourd'hui ce choix. Le N°2 mondial manque considérablement de rythme et sa balle ne dépasse que trop rarement le carré de service adverse à l'échange. Bref, le Majorquin est bon à prendre en ce moment. Jo-Wilfried Tsonga, qui en a vu d'autres, refuse pourtant de tomber dans le panneau. 

"Il faut que je m'éclate sur le court"

"Rafa est un champion, il a de l'orgueil. Perdre aussi sèchement, ça va lui rester en travers de la gorge", prévoit le Français. Le bilan purement comptable de ses confrontations directes avec Nadal n'incite pas non plus à l'optimisme béat puisque l'Espagnol mène six victoires à deux. Tsonga espère cependant que le surface avantagent son tennis offensif. "C'est un petit plus que cette rencontre se déroule en indoor. Mais il m'a déjà dominé plusieurs fois sous un toit (en 2009, à Rotterdam et Bercy-NDLR)", tempère le n°1 tricolore. Ce dernier ne boude pourtant pas son plaisir de se retrouver à disputer ce duel-couperet et livre les clés d'un éventuel succès :"Il faudra que je fasse un match plein. Ai-je conservé de la fraîcheur ? Je ne sais pas. Les matchs précédents, je suis revenu à mes vieux démons en étant un peu bougon. Il faut que je retrouve la patate et que je m'éclate sur le court". S'il parvient à ses fins, "Jo" deviendra le troisième Français à accéder au dernier carré des Masters, après Sébastien Grosjean (2001) et Gilles Simon (2008). Mais il faut d'abord achever le sanglier...

Julien Lamotte