Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga en conférence de presse | AFP - LIONEL BONAVENTURE

Tsonga: "Pas encore ancré mon style de jeu"

Publié le , modifié le

Battu par David Ferrer en quarts de finale du BNP Paribas Masters de Bercy, Jo-Wilfried Tsonga pointait du doigt le secteur du retour pour expliquer sa défaite: "Je manque mon match en retour. Je n'engage pas les points." Ce défaut trouve source, selon lui, dans les choix nombreux qui s'offrent à lui dans ce secteur: "Du coup, quand je dois jouer un coup, j'hésite. Ce n'est pas très clair dans ma tête. Je n'ai pas encore ancré un style de jeu propre à moi."

"Il a été nettement supérieur. Il a été plus contant. Et moi, je manque mon match sur le retour. Je n'engage pas les points. Et contre ce genre de joueurs, quand on ne retourne pas, on ne peut pas gagner." Voilà comment Jo-Wilfried Tsonga a livré l'analyse de son match. Rapidement, sans concession. "Le point qui m'a desservi, c'est le retour. Ca a faussé le jeu."

Même face à un David Ferrer, qui ne fait pas partie des grands artificiers du circuit, le Français a souffert: "Son service est juste différent de celui des autres. Comme Gilles Simon, qui ne tape pas fort mais donne une balle molle sur laquelle on ne peut pas s'appuyer. Son service est fuyant, la balle tourne beaucoup sans aller trop vite. Ferrer reste un joueur pas si facile à retourner, sinon il perdrait plus de matches."

"Pas clair dans ma tête"

Au-delà de l'Espagnol, le Manceau a également dévoilé un problème dans son propre jeu: "J'ai l'impression d'avoir plein de choix devant moi. Je peux contourner mon revers, reculer, avancer... Du coup, quand je dois jouer un coup, j'hésite. Ce n'est pas très clair dans ma tête sur les points importants. Je vais essayer de faire évoluer ça." Un axe de travail avec son nouvel entraîneur Roger Rasheed, mais un axe qui ne sera pas limité. Car globalement, le 8e mondial veut afficher une plus grande solidité: "J'ai envie d'être plus solide, plus consistant. Je fais partie des joueurs qui ont beaucoup de possibilités. Mais la plupart du temps, ça me dessert car j'hésite et je fais de mauvais choix. Or, les meilleurs du monde jouent à leur façon. Je n'ai pas encore ancré un système de jeu, un style de jeu propre à moi."

Ce ne sera pas encore fait la semaine prochaine, à Londres, pour son 3e Masters. Mais une chose est très claire dans son esprit: "Tous les points sont bons à prendre pour être tête de série lors du prochain Grand Chelem, condition nécessaire pour espérer en remporter un", assure Jo-Wilfried Tsonga.