Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga battu par Tomas Berdych à Stockholm | JONATHAN NACKSTRAND / AFP

Tsonga n'est plus seul

Publié le , modifié le

On ne lui posera plus la question. Sans entraîneur depuis avril 2011 et sa séparation avec Eric Winogradsky, Jo-Wilfried Tsonga a enfin trouvé son nouveau binôme. Selon plusieurs médias, le Manceau a choisi de collaborer avec Roger Rasheed. L'Australien a été l'entraîneur de Lleyton Hewitt, ex-N.1 mondial, entre juin 2003 et janvier 2007, et Gaël Monfils de 2008 à 2011.

Ses récentes et récurrentes défaites face à des joueurs mieux classés ont peut-être convaincu Jo Tsonga de s'adjoindre les services d'un coach. "Aujourd'hui, j'en arrive à un point où ça commence à être difficile en  terme de motivation, surtout à l'entraînement. Je commençais à m’essouffler un  peu. Je vais avoir l'appui de quelqu'un qui va me donner un peu de son savoir  et de sa motivation. Et ca va me permettre, je l'espère, de passer encore un  cap", a expliqué Tsonga.

Le N.1 français était pourtant assez fier de ses résultats sans l'assistance d'un coach au quotidien. Cela a marché un certain temps mais depuis quelques mois "Jo" plafonne. Là, il va passer d'un mode "cool" à un mode commando. Entraîneur respecté, l'Australien est réputé pour imposer de grosses charges de travail à ses joueurs et pour son caractère de meneur d'hommes. Avec lui, Hewitt s'est maintenu dans le top 5 lors de l'avènement du duo Federer - Nadal. Quant à Monfils, il a obtenu de bons résultats avec un jeu de fond de court très dense et basé sur le physique. Une piste pour Tsonga ?