Tsonga déceptionmelbourne  012010
Jo-Wilfried Tsonga | AFP

Tsonga-Monfils, les puncheurs au pouvoir

Publié le , modifié le

Gaël Monfils a battu l'Américain John Isner en quart de finale du tournoi de Montpellier (3-6, 6-4, 6-4) et retrouvera Jo-Wilfried Tsonga, qui s'est défait de Gilles Simon (6-3, 6-7, 6-3) dans le dernier carré. Albert Montanes a créé la surprise en venant à bout de Nikolay Davydenko (3-6, 7-6, 7-6). L'Espagnol affrontera Ivan Ljubicic, vainqueur à l'arraché de Jarkko Nieminen (4-6, 6-3, 7-6).

Gaël Monfils a marqué des points décisifs en vue d'une prochaine titularisation en finale de la Coupe Davis. Car Guy Forget ne peut pas ne pas avoir apprécié la prestation du Français face à John Isner. Face à un adversaire qu'il avoue lui-même détester jouer, et qui menait 3-1 dans leurs confrontations directes, Monfils a fait preuve d'une solidité impressionnante. Rivalisant avec le géant américain en matière de service (12 aces pour Isner, 11 pour Monfils), le Tricolore a fini par user le colosse US. Ce dernier, plus fringant au premier set, qu'il empochait 6-3, a fini par se dérégler sur son engagement. Et "La Monf", bien plus mobile et tout aussi puissant que son adversaire en fond de court, a logiquement remporté les deux sets suivants sur le même score (6-4, 6-4). Dans le dernier carré, Gaël sera en terrain connu puisqu'il retrouvera le vainqueur de la rencontre entre Simon et Tsonga.

Le sort a longtemps hésité avant de donner le nom du vainqueur de ce match. Largement dominé dans la première manche, Gilles Simon a donné l'impression de pouvoir rééditer l'exploit de la veille face à David Nalbandian. Comme face à l'Argentin, Simon s'est accroché et a fini par remporté le deuxième set au tie-break (7 points à 0 !) mais, contrairement à Nalbandian, Tsonga a su relever la tête dans l'ultime manche. Beaucoup plus puisant que son adversaire, Jo-Wilfried a canalisé son énergie pour profiter d'un des rares moments de faiblesse de Simon dans ce 3e set. A 4-3, 30-40 en sa défaveur, Simon dépose une volée enfantine dans le couloir ! Le mal est fait, jamais il ne pourra revenir à hauteur de Tsonga qui termine en trombe ce match sur un dernier coup gagnant. La demi-finale contre Monfils s'apparente déjà comme un formidable affrontement entre puncheurs...

Auparavant, l'Espagnol Albert Montanes a sorti le Russe Nikolay Davydenko, qui peine à retrouver ses sensations de l'an passé à la même époque. En 2h19 de jeu, Montanes a fait preuve d'une étonnant réalisme puisqu'il a converti 8 des 12 balles de break qu'il s'est procurées ! Dans un autre match à suspense, Ivan Ljubicic a livré une bataille homérique pour venir à bout de Jarkko Nieminen, pourtant l'un des hommes en forme de cette fin de saison (finale à Bangkok, demi à Stockholm, quart à Metz et Tokyo). Montanes et Ljubicic se retrouveront pour une place en finale. Ce qui est sûr c'est que le vainqueur de ce match n'aura pas la faveur du public dimanche...

Julien Lamotte