Jo-Wilfried Tsonga
Le N.1 français Jo-Wilfried Tsonga | AFP - MIGUEL MEDINA

Tsonga: "La clé du match: le début"

Publié le , modifié le

Sur les quatre balles de break qu'il est parvenu à obtenir dans la finale de Bercy contre Roger Federer, Jo-Wilfried Tsonga en a eu deux dès le premier jeu. "La clé du match, c'est le début de rencontre. Si j'avais gagné ce premier jeu, ça aurait été un autre match." Mais il reconnaissait la supériorité de son adversaire, à quelques jours de se plonger dans le Masters de Londres, dernière épreuve de la saison.

Comment avez-vous vécu ce premier set très difficile pour vous ?
Jo-Wilfried Tsonga: C'était dur au premier set. Il n'y avait pas une grande différence entre nous au début. Si j'avais gagné ce premier jeu, ça aurait été un autre match. Il a pris un bon départ. C'est souvent comme ça contre lui. Quand j'arrive à l'accrocher dès le début, ça va. Et c'est toujours difficile de s'en sortir quand vous laisser passer des balles de break. Si j'avais durci le match dès l'entame, ça pouvait donner autre chose. La clé du match, c'est le début de rencontre.

Ne ressentiez-vous  pas de fatigue après votre long et difficile match de la veille contre John Isner ?
JWT: Non. Honnêtement, je me sentais bien. Mais Roger a simplement été meilleur. J'avais un autre joueur en face. Pour gagner, je savais qu'il fallait faire un très très bon match. Je ne l'ai pas fait. Mais c'est un peu comme toute la semaine, où je n'ai pas très bien joué. Aujourd'hui, j'ai juste fait un tout petit peu mieux que les autres jours. J'ai joué à mon niveau. Je n'ai pas fait d'énormes performances, je n'ai pas perdu contre moins bon. J'ai fait un tournoi normal.

Vous avez commis beaucoup de fautes en revers. Comment l'expliquez-vous ?
JWT: Toute la semaine ça a été comme ça. Mais contre Roger, je ne peux pas tricher. Je ne peux pas tout prendre en coup droit comme contre d'autres joueurs, car il prend la balle beaucoup plus tôt, et il ne m'en laisse pas le temps. Sur ce genre de surface, Roger a toujours fait partie des meilleurs du monde, si ce n'est le meilleur.

Vous avez remercié vos différentes anciens entraîneurs à la fin du match. Pensez-vous en prendre un pour la saison prochaine ?
JWT: Non.

Allez-vous avoir le temps de vous reposer en vue du Masters de Londres ?
JWT: Je crois que je vais avoir la chance de bien récupérer. J'ai quelques jours pour arriver en bonne forme. En plus, pendant la semaine, j'ai pu m'entraîner physiquement. je compte bien arriver à Londres avec pas mal de fraîcheur et une bonne caisse physique. C'est un super événement pour moi la semaine prochaine.