Jo-Wilfried Tsonga
Le Français Jo-Wilfried Tsonga | AFP - APA - GEORG HOCHMUTH

Tsonga jouera sa première finale de la saison à Vienne contre Murray

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga a retrouvé des couleurs lors du tournoi de Vienne. Le Français s'est en effet qualifié pour la finale, en battant pour la première fois de sa carrière le Croatie Ivo Karlovic (N.8) 5-7, 7-5, 7-6 (8/6) en 2h31, après avoir sauvé une balle de match. C'est la première fois en 2016 qu'il se qualifie pour une finale. Il y affrontera le N.2 mondial, Andy Murray, qui a profité du forfait de David Ferrer, blessé à une jambe pour se qualifier sans jouer.

Cela faisait un an que Jo-Wilfried Tsonga n'avait pas atteint la finale d'un tournoi. La dernière fois, c'était au Masters 1000 de Shanghaï. Avec une saison perturbée par les blessures, le Manceau n'a que rarement pu exprimer son plein potentiel. Il a profité de cette semaine à Vienne pour retrouver un peu de tonus, et pour faire valser ses adversaires. Après les Allemands Becker et Kohlschreiber, et l'Espagnol Ramos Vinolas, c'est Ivo Karlovic qui est passé à la moulinette. Certes, ce n'est pas le haut du gratin, mais enchaîner les victoires est un acte fort. Surtout après avoir changé sa technique au service, l'un de ses points forts.

Mais au-delà de la qualification, le Manceau a vaincu l'une de ses bêtes noires, en la personne du Croate. En effet, il avait toujours perdu contre lui, lors de leurs deux seuls affrontements passés à Wimbledon, au terme de rencontres qu'il quittait frustré par des revers en quatre sets et à chaque fois trois jeux décisifs. Le protégé de Thierry Ascione a bien failli sortir du terrain avec le même sentiment, lui qui a longtemps été mené dans ce match, y compris dans le jeu décisif, mais qui a su tenir bon pour s'imposer à l'arrachée. Bien aidé par les 12 doubles fautes de son adversaire, par ailleurs auteur de 22 aces. Un succès qui le maintient dans la course à la qualification pour le Masters de Londres (il est à 520 points de la "qualif").

En finale, il défiera un autre joueur qui ne lui convient pas. Car en 15 duels, Andy Murray l'a battu à 13 reprises. L'Ecossais reste sur 4 victoires consécutives.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze