Jo-Wilfried Tsonga
Le numéro 1 français Jo-Wilfried Tsonga | CARL COURT / AFP

Tsonga expéditif, Cilic piège Berdych, Hewitt reverdit

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga, tête de série N.4, s'est qualifié pour les demi-finales du Queen's en éliminant l'Américain Denis Kudla 6-3, 6-2. Il retrouvera en demi-finale l'Ecossais Andy Murray qui a sorti l'Allemand Benjamin Becker 6-4, 7-6. Le Croate Marin Cilic, tenant du titre, a sorti le Tchèque Tomas Berdych, tête de série N.2, en deux sets 7-5, 7-6. Cilic, 24 ans, affrontera pour une nouvelle place en finale l'Australien Lleyton Hewitt qui est venu à bout de l'Argentin Juan Martin Del Potro (N.3) en trois manches 6-2, 2-6, 6-2.

Il a fallu moins d'une heure à Jo-Wilfried Tsonga pour prendre la mesure du jeune Américain qui avait pourtant réussi au tour précédent à sortir Benoît Paire au terme d'une rencontre convaincante. Cette fois, le N.1 français n'a pas fait de détail. Solide au service, Tsonga n'a pas laissé le temps de respirer à son jeune adversaire. Kudla, 20 ans, 112e mondial, pour s'adjuger un succès facile sans laisser trop d'énergie. Il  en aura bien besoin pour affronter Andy Murray.

Tsonga au pied du Murray

Ce sera le neuvième affrontement entre Tsonga et Murray, l'un des joueurs qui réussit le moins au Français sur le circuit. Les six derniers matches ont été remportés par le Britannique, dont la demi-finale de Wimbledon l'an  passé ou encore la finale du Queen's il y a deux ans. La seule victoire du  Manceau remonte à plus de cinq ans, sur dur. "Contre Murray, ce sera un très gros match, reconnaît Tsonga. Les  dernières fois, c'était très juste. Je vais essayer d'être plus régulier sur  les points importants. Sur herbe, tout peut tourner très vite. Je crois que la  marge n'est pas si grande. Jouer Murray ici, c'est comme jouer Rafa sur terre chez lui. Murray est impressionnant. On dirait qu'il breake quand il veut. Il  sert beaucoup mieux qu'avant aussi, en seconde balle également. C'est le meilleur retourneur du monde. Il te rend le carré de service petit."

Cilic défend son titre

Malgré son statut de vainqueur sortant, Marin Cilic, 12e mondial, n'était pas  favori contre Berdych, contre lequel il restait sur quatre défaites. Sa victoire de l'an passé avait été remportée dans des conditions  particulières, grâce à la disqualification en finale de son adversaire,  l'Argentin David Nalbandian. Le Croate a réussi le seul break de ce match entre gros serveurs à la fin du  premier set, et a profité de quelques erreurs du finaliste 2010 de Wimbledon  pour conclure dans le tie-break du second.

Une deuxième jeunesse pour Hewitt 

De son côté, Lleyton Hewitt semble reverdir sur le gazon anglais. Après avoir sorti la valeur montante Dimitrov, le quadruple vainqueur du tournoi entre 2000 et 2006, s'est offert le scalp de Juan Martin Del Potro. L'ancien N.1 mondial, 32 ans et souvent blessé ces dernières saisons,  n'avait plus atteint le dernier carré sur l'herbe londonienne depuis son  dernier titre, il y a sept ans. Il s'agira de sa première demi-finale tous tournois confondus depuis  Newport en juillet dernier, également sur gazon, sa meilleure surface. Avec le même jeu de contre grâce auquel il avait gagné Wimbledon il y a onze ans, Hewitt a souvent contraint à la faute un Del Potro dont la grande  taille s'adapte mal aux déplacements sur gazon.

Quarts de finale

Marin Cilic (CRO/N.5) bat Tomas Berdych (TCH/N.2) 7-5, 7-6 (7/4)
Lleyton Hewitt (AUS) bat Juan Martin Del Potro (ARG/N.3) 6-2, 2-6, 6-2
Andy Murray (ECO/N.1) bat  Benjamin Becker (ALL) 6-4, 7-6 (7/3)
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.4) bat Denis Kudla (USA) 6-3, 6-2

AFP