Gilles Simon coup droit Estoril 04 2011
Gilles Simon | AFP - FRANCISCO LEONG

Tsonga et Simon passent à Madrid

Publié le , modifié le

La belle série tricolore continue au Masters 1000 de Madrid avec une belle performance de Gilles Simon, vainqueur dès le 1er tour du Croate Ivan Ljubicic 7-5, 7-6 (10/8). Jo-Wilfried Tsonga n'a pas été en reste pour remporter son deuxième match du tournoi, aux dépens de l'espagnol Pere Riba 6-4, 6-2. Gaël Monfils, lui, malade, a abandonné, alors qu'il était mené par l'Argentin Juan Monaco 6-2, 3-0.

Jo-Wilfried Tsonga retrouve peu à peu le sourire. Bien à la peine depuis le début de la saison sur terre-battue, qui a correspondu également avec sa séparation avec Eric Winogradsky, le Manceau a remporté son deuxième match consécutif, lors du Masters 1000 de Madrid. Une victoire aux dépens de l'Espagnol Pere Riba 6-4, 6-2, qui lui ouvre les portes des 8e de finale. Tsonga ne s'est pas montré aussi resplendissant que dimanche, lors de sa belle victoire en ouverture face à l'Espagnol Nicolas Almagro, mais il n'en avait pas vraiment besoin face au 76e mondial. Après un premier jeu de service perdu alors qu'il avait breaké d'entrée, le Français n'a plus jamais été inquiété par Riba, qui n'avait pas les armes pour lutter d'égal à égal. Le premier set de Tsonga a été entaché de 14 fautes directes, mais un autre break à 2-1 a suffi au Manceau, qui a pu dicter les échanges à sa guise. Dans la deuxième manche, le désormais N.4 français s'est attaché à resserrer le jeu (7 fautes directes), et a réussi à conclure dès sa première balle de match d'un remarquable passing de coup droit.

Tsonga devrait normalement retrouver en 8e de finale le Suédois Robin Söderling, un joueur qu'il n'a jamais battu en quatre tentatives, mais qui n'est pas arrivé à Madrid au meilleur de sa forme. En quart de finale, c'est ensuite l'ombre du Suisse Roger Federer, N.3 mondial, qui se profile. Un bon résultat à Madrid, où il avait abandonné dès le 1er tour l'an passé (lombalgie) permettrait à Tsonga de récupérer les points perdus après ses résultats décevants à Miami, Monte-Carlo et Estoril.

Quart de finaliste à Monte-Carlo, Ivan Ljubicic n'a pas connu la même réussite lors du deuxième Masters 1000 sur terre. Et c'est la faute de Gilles Simon si le grand Croate a mordu la poussière, dès le 1er tour. Le 20e mondial a certes fait respecter la logique de la hiérarchie actuelle, mais dominer le 37e mondial reste un match référence. En un peu moins de 2h de combat, le Français a réalisé la performance de ne pas laisser en route la moindre balle de break sur son service, tout en s'en procurant quatre pour en transformer une, lors de la première manche.C'est la deuxième fois de sa carrière que Gilles Simon domine Ljubicic, en cinq rencontres, lequel a commis de grosses fautes en 1ère manche, lui offrant le dernier jeu, avant de craquer nerveusement dans le jeu décisif du 2e set. Ce sera un nouveau défi qui s'avance face au Niçois, puisque c'est le Britannique Andy Murray (N.4) qui lui fera face lors du 2e tour. Simon aura fort à faire face à Murray, qui l'a battu il y a quelques semaines en 8e de finale à Monte-Carlo, et l'avait dominé ici-même en finale en 2008, à l'époque où le tournoi se jouait encore sur dur en octobre. 

Monfils allergique au fromage...

Gaël Monfils, souffrant d'une allergie au fromage, a abandonné, alors qu'il  était mené par l'Argentin Juan Monaco 6-2, 3-0. Le N.1 français et N.10 mondial a expliqué après le match qu'il souffrait depuis toujours d'une allergie au fromage et avait mangé avant le match des  pâtes en contenant sans qu'il le sache. "J'ai une allergie au fromage", a-t-il raconté. "Ca fait longtemps. J'en ai  mangé un peu avant, sans le faire exprès bien sûr. J'ai mangé des pâtes et il y  en avait dedans. Et à partir du moment où c'est dans mon corps, je ne peux plus rien faire." "Avant le match, je n'étais pas bien, j'avais déjà vomi avant d'entrer sur  le terrain", a-t-il ajouté. "Sur le terrain, c'était pareil. Quand je suis sorti j'ai vomi aussi. C'était pas facile. Je n'arrive pas à digérer et surtout  je perds beaucoup de tension."

De son côté, le jeune Adrian Mannarino a fait preuve de son talent naissant en inquiétant l'Espagnol David Ferrer, N.6 mondial, mais a  fini par craquer 7-5, 0-6, 6-0. Issu des qualifications, Mannarino a fait impression, prenant plus qu'à son  tour la direction du jeu, jouant à l'intérieur du court pour faire courir Ferrer, le finaliste des deux derniers tournois sur terre, à Monte-Carlo et  Barcelone, où il avait été battu par Rafael Nadal, le N.1 mondial. C'est la première fois de sa carrière que le jeune gaucher français, 22  ans, accédait au 2e tour  d'un Masters 1000. Avant d'arriver à Madrid, il restait sur quatre défaites d'affilée.

Le renouveau de Juan Martin Del Potro semble se confirmer après sa victoire, lors du 1er tour, contre le Russe Mikhail Youzhny. Tête de série N.13, le Russe a succombé en 2h07 de jeu 6-1, 3-6, 6-3 face à un joueur qui a eu besoin d'être soigné sur le court pendant leur affrontement. Del Potro, qui est apparu gêné pendant la rencontre. "C'est ma hanche qui me gêne un peu depuis la demi-finale à Estoril. J'essaie de faire avec. L'important c'est de gagner, peu importe la douleur", a-t-il expliqué. "L'Argentin, tombé au 32e rang de l'ATP, affrontera un autre grand, en la personne de Marin Cilic. Un tour idéal pour emmagasiner de la confiance sur cette surface. En revanche, Nikolay Davydenko n'a pas du tout confirmé sa victoire au tournoi de Munich la semaine dernière. Le Russe, certainement fatigué, a subi la loi de l'Espagnol Marcel Granollers 7-5, 6-2, qui profite pleinement de son invitation.

Résultats

1er tour:
Kevin Anderson (RSA) bat Olivier Rochus (BEL) 6-2, 6-4
Florian Mayer (GER) bat Viktor Troicki (SRB/N.16) 4-6, 7-5, 6-4
Thomaz Bellucci (BRA) bat Pablo Andújar (ESP) 6-4, 6-2
Gilles Simon (FRA) bat Ivan Ljubicic (CRO) 7-5, 7-6 (10/8)
Marcel Granollers (ESP) bat Nikolay Davydenko (RUS) 7-5, 6-2
Juan Martin Del Potro (ARG) bat Mikhail Youzhny (RUS/N.13)
Feliciano Lopez (ESP) bat Milos Raonic (CAN) 4-6, 7-6 (7/2), 6-4
Lu Yen-hsun (TPE) bat Fernando Verdasco (ESP/N.15) 7-6 (9/7), 7-5
2e tour:
Jo-Wilfried Tsonga (FRA) bat Pere Riba (ESP) 6-4, 6-2
Sergiy Stakhovsky (UKR) bat John Isner (USA) 7-5, 4-6, 7-6 (7/3)
Guillermo García-López (ESP) bat Thiemo de Bakker (NED) 6-2, 6-3
David Ferrer (ESP/N.6) bat Adrian Mannarino (FRA) 7-5, 0-6, 6-0
Juan Monaco (ARG) bat Gaël Monfils (FRA/N.9) 6-2, 3-0 (abandon)