Tsonga Jo-Wilfried
Jo-Wilfried Tsonga | AFP

Tsonga en quête d'un coach ?

Publié le , modifié le

Après une saison 2011 passée sans coach, Jo-Wilfried Tsonga se demande peu à peu si il n'a pas intérêt à s'attacher de nouveau les services d'un entraîneur. "Depuis le début de l'aventure, je reste en réflexion", explique-t-il dans un entretien accordé à L'Equipe. Le Manceau évoque notamment la possibilité de retrouver Eric Winogradsky, mais pour le moment rien de bien défini.

Rares sont les joueurs de tennis professionnels qui gèrent seuls leurs entraînements. A l'exception de Roger Federer (qui d'ailleurs s'interroge également sur un entraîneur à temps plein), les joueurs ne restent jamais longtemps sans coach. Si la liberté que procure un tel choix est appréciable pour des joueurs qui depuis leur tendre enfance ont été encadrés et guidés par une multitude d'entraîneurs, elle peut aussi connaître quelques limites. Depuis les 11 derniers mois, Tsonga n'a pourtant pas donné de signes de faiblesse, bien au contraire. Mais le sixième joueur mondial (il a été de nouveau dépassé par David Ferrer) sent que la présence d'une personne extérieure pourrait être un plus dans son intention de se maintenir parmi le gratin du tennis mondial.

"Quand j'aurai l'opportunité de prendre un coach qui me plaira, je le prendrai", explique-t-il au quotidien sportif. Mais plus que d'un entraîneur à plein temps, c'est peut-être davantage d'un appui spécifique au cas par cas, que cherche le Manceau. "Je ne suis pas sûr que je resterai seul pour la terre battue", indique-t-il. Et le joueur de 26 ans affirme que s'il devait reprendre un coach, ce serait avec Eric Winogradsky, son dernier guide tactique. "J'avoue que si je reprends un coach très prochainement, Eric fera partie des premières personnes avec qui j'irai discuter", a-t-il concédé. Et la saison sur terre battue qui commence début avril pourrait favoriser ce retour aux sources.

Romain Bonte