Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga prostré sur sa chaise | AFP - GLYN KIRK

Tsonga battu par Berdych au Masters

Publié le , modifié le

Pour son deuxième match dans le Masters, Jo-Wilfried Tsonga (N.7) a enregistré son deuxième revers face à Tomas Berdych (N.6) 7-5, 3-6, 6-1. Comme contre Djokovic, il a pourtant eu l'occasion de prendre le 1er set, puis de faire le break au début du 3e. Finaliste ici-même l'an dernier, le Français est condamné à un improbable exploit (victoire sur Murray en 2e sets couplée à une défaite de Berdych face à Djokovic) pour rêver d'une demi-finale très hypothétique.

Trop irrégulier, pas assez décisif dans les moments cruciaux. Deux matches et deux défaites avec les mêmes symptômes pour Jo-Wilfried Tsonga au Masters de Londres. Après avoir fait trembler Novak Djokovic lors de sa première sortie, le Français avait encore dans sa main Tomas Berdych lors du deuxième. Mais il l'a laissé s'échapper pour s'incliner et voir s'éloigner grandement les demi-finales.

Ses espoirs se sont envolés dans le premier jeu du troisième set. Alors qu'il venait d'égaliser à une manche partout sur un ace (6-3) après avoir concédé la première (7-5) en cédant son engagement sur l'avant-dernier jeu sur une grosse faute de coup droit (6-5), la tête de série N.7 semblait remis en selle. D'autant qu'il obtenait deux balles de break sur le premier jeu. Mais il n'en transformait aucune. Et contre un joueur qui l'a dominé à Shanghaï et Stockholm cette année, il a ensuite plongé inexorablement, perdant non seulement ce jeu (1-0) avant d'égaliser (1-1), puis ne plus en marquer un seul. Une avalanche de fautes, de mauvais choix. De la frustration pour le Manceau à l'arrivée d'une rencontre qui confirme bien la tendance de cette saison pour lui: il n'a battu qu'un Top 10 en tout et pour tout en 2012.

Peut--il encore rêver de quelque chose ? Oui, sur le plan purement mathématique. Il peut en effet encore se qualifier pour les demi-finales si Novak Djokovic domine le Tchèque lors du premier match vendredi, et que Tsonga bat en deux manches Andy Murray, qui a bien failli croquer le Serbe lors du deuxième match, un peu plus tôt aujourd'hui. Vu ses difficultés à conclure et à prendre définitivement les choses en main, le N.1 français a peu d'espoirs, surtout contre l'Ecossais qui sera soutenu par son public et qui a besoin de le battre pour aller en demi-finales.

Réactions

Jo-Wilfried Tsonga (FRA, battu par le Tchèque Tomas Berdych): "Je suis frustré d'avoir toujours des occasions et de les manquer. J'ai donné ce que j'avais mais j'ai l'impression d'être rattrapé par mes démons. J'aimerais jouer toujours comme au deuxième set, mais je n'y arrive pas. J'ai l'impression d'être très près mais finalement je n'arrive pas à gagner, c'est agaçant. C'est comme si on donnait une sucette à un enfant et qu'on lui reprenait avant lui avoir fait goûter. Je me frustre, je pense à autre chose qu'à la balle et contre des joueurs comme ça ça ne pardonne pas. Quand je joue comme au deuxième set, j'ai l'impression que personne ne peut m'arrêter. Je ne pense pas (au scenario pour la qualification). Je prends les matches comme ils viennent. Je pense que les joueurs sont un peu plus forts cette année que l'an passé."
Tomas Berdych (CZE, vainqueur du Français Jo-Wilfried Tsonga): "Jo a eu sa chance au début du troisième set mais j'ai su conserver mon service. Quand ça a été à moi d'avoir une occasion, je l'ai saisie. C'est ce qui a fait la différence. Je ne pense pas à la finale de la Coupe Davis. Je suis assez occupé ici pour ne pas penser à Prague. J'essaierai ensuite de donner ce qu'il me restera d'énergie. Comme je n'aime pas les mathématiques, je vais simplement essayer de jouer du bon tennis contre Djokovic."

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze