Victor Troicki
Le Serbe Victor Troicki | ADRIAN DENNIS / AFP

Troicki suspendu 18 mois

Publié le , modifié le

Le Serbe Viktor Troicki a été suspendu 18 mois pour violation de la réglementation antidopage. Le 53e joueur mondial âgé de 27 ans avait refusé de se soumettre à un prélèvement sanguin le 15 avril dernier lors du Masters 1000 de Monte-Carlo. Son retour sur les courts n'aura pas lieu avant le 24 janvier 2015 a précisé la Fédération internationale de tennis (IFT). Toutefois, le joueur conteste cette version et devrait faire appel.

Après le cyclisme et l'athlétisme, au tour du tennis d'être confronté au spectre du dopage. Pour avoir refusé de se soumettre à un contrôle sanguin lors du Masters 1000 de Monte Carlo le 15 avril, le Serbe Viktor Troicki vient d'être suspendu 18 mois par la Fédération internationale de tennis pour viol du règlement antidopage. Une version que réfute le 53e joueur mondial. Selon lui, le médecin l'aurait exempté de ce contrôle au vu de sa forme, se contentant d'effectuer un test urinaire. "M. Troicki a fourni l'échantillon urinaire mais pas le sanguin. Il a  expliqué devant une cour indépendante qu'il lui avait été assuré par la  personne en charge des prélévements qu'il pouvait ne pas fournir d'échantillon  car il ne se sentait pas bien", a expliqué l'ITF. 

Troicki va faire appel

"Toutefois, poursuit la Fédération, la personne en charge des prélévements a indiqué à M. Troicki qu'elle ne pouvait lui assurer que la raison (invoquée  par le joueur) était suffisante pour justifier son refus de donner un  échantillon de sang, c'est pourquoi le tribunal a estimé que la décison de M. Troicki constituait une refus de donner un échantillon". Intransigeante, l'ITF a décidé de frapper fort. Si la sanction se confirme, le joueur de 27 ans ne reviendrait pas sur les courts avant le 24 janvier 2015. Un énorme coup dur pour l'ancien N.12 mondial, héros de la finale de Coupe Davis 2010 remporté par la Serbie aux dépens de la France grâce à sa victoire sur Mickaël Llodra dans le match décisif. Déterminé à se défendre, Troicki a d'ores et déjà annoncé qu'il ferait appel. Le vainqueur du tournoi de Moscou 2010, seul titre à son palmarès à ce jour, pourrait même porter l'affaire devant le Tribunal arbitral du sport s'il n'obtenait pas réparation. Sa défaite contre Robredo à Umag était quoiqu'il en soit son dernier match avant un certain temps.

Jerome Carrere