Djokovic vise un sixième sacre à Londres
Djokovic vise un sixième sacre à Londres | AFP

Tennis : les trois enjeux du Masters de Londres

Publié le , modifié le

Le Masters de Londres, qui se déroule du 11 au 18 novembre, s'ouvre dimanche avec notamment l'entrée en lice de Roger Federer. Dernier rendez-vous de l'année, le Tournoi des Maîtres réunit les 8 meilleurs joueurs de la saison écoulée. S'il ne dispose pas de l'enjeu d'un Grand Chelem, il comporte de nombreux attraits, à commencer par le duel au sommet entre Novak Djokovic et Roger Federer.

• Djokovic veut rejoindre Federer 

Déjà assuré de finir l'année à la place de numéro un mondial après le forfait de Rafael Nadal, Novak Djokovic a déjà réussi son incroyable come-back en 2018. Vainqueur de quatre tournois, dont l'US Open et Wimbledon, le Serbe a effectué un retour tonitruant pour ravir la tête du classement ATP au Majorquin presque sur la ligne d'arrivée. 

Au Masters, où il sera le favori après sa finale perdue à Paris mais sa victoire sur Roger Federer en demi-finale, "Nole" aura forcément un objectif, lui qui l'a déjà gagné cinq fois : remporter une sixième couronne et égaler Federer, qui court lui après une nouvelle victoire depuis 2011. Mais surtout, la portée serait symbolique pour le Suisse : il remporterait son 100e tournoi en carrière, à neuf petites longueurs du record absolu en simple de Jimmy Connors (109). 

• Le Masters prend de la hauteur

2,08m pour Isner, 2,03m pour Anderson, 1,98m pour Cilic et Zverev : cette année, la moitié des participants tourne autour du double mètre à Londres. Si la présence du Croate et de l'Allemand ne surprend personne, celle de l'Américain et du Sud-Africain est plus étonnante.

Elle vient récompenser leur meilleure année en carrière : finale à Miami et demie à Wimbledon pour Isner, titre à Vienne et finale à Wimbledon pour Anderson. Pour ces deux-là, il s'agira de gagner au moins un match pour leur première participation à Londres.

Mais leur présence signifie aussi que désormais, les géants sont capables de tutoyer le sommet du tennis mondial. Gros serveurs et de plus en plus mobiles, ils deviennent un problème insoluble pour beaucoup de joueurs.

• Engranger de la confiance pour la Coupe Davis

Forcément, Yannick Noah aura un oeil attentif au Masters de Londres. Les deux prétendants au simple pour la finale France-Croatie (23 au 25 novembre) seront présents. Marin Cilic sera dans le tableau final, alors que Borna Coric fait office de deuxième remplaçant et ne devrait à priori pas jouer.

En double, Mate Pavic (3e mondial en double) et Nikola Mektic (11e) seront présents à Londres et seront à surveiller après une année de résultats probants. Préparation maximale ou fatigue à prévoir ? Le tournoi devrait rapidement donner des réponses.

Car ils ne seront pas les seuls présents à Lille dans deux semaines à disputer le Masters. Le double français Mahut (15e) - Herbert (17e) sera également aligné. En l'absence de Français en simple, il faudra scruter les performances d'une paire qui a toujours buté sur la phase de groupe (deux victoires en huit matchs).