La Thaïlandaise Tamarine Tanasugarn
La Thaïlandaise Tamarine Tanasugarn | AFP

Tanasugarn (sur)prend Date

Publié le , modifié le

S'il y avait une joueuse que l'on n'attendait pas à pareille fête, c'est bien la Thaïlandaise Tamarine Tanasugarn, qui a enlevé, à 33 ans, sa 4e victoire sur le circuit WTA en s'imposant en finale du tournoi d'Osaka. Après deux sets disputés, elle est venue à bout dans le troisième (7-5, 6-7, 6-1) d'une autre ancienne, la Japonaise Kimiko Date, 40 ans, qui rêvait pourtant d'établir un record en devenant a joueuse la plus âgée à remporter un tournoi.

Dix-sept ans après déjà avoir atteint la finale sur ce même court à Osaka, Kimiko Date (dont le meilleur classement fut 4e mondiale en 1995), sortie au  printemps 2008 d'une retraite sportive de près de douze ans, espérait peut-être boucler la boucle. En cas de victoire, elle aurait effacé des tablettes l'Américaine Billie Jean King, qui demeure la joueuse la plus âgée victorieuse d'un tournoi, celui de Birmingham sur gazon en 1983, à 39 ans et 7 mois.

Tête de série N.6, la Japonaise ne se méfiait toutefois pas de Tamarine Tanasugarn, 94e mondiale. Ce qu'elle aurait dû faire pourtant puisque cette dernière avait déjà réussi un coup d'éclat en sortant en demi-finale la Française Marion Bartoli. Mais il est vrai que sur le papier, la Thaïlandaise ne figurait pas parmi les habituées des phases finales. Même si après plusieurs années à se chercher (un seul titre en 2003) elle a gagné deux fois lors des deux dernières saisons, et deux fois le même tournoi, celui de Bois-le-Duc, notamment le dernier en 2009 en sortant notamment Safina et Schiavone. Ce qui tend à prouver qu'elle connaît une indéniable progression, et que cette maturité tardive peut lui permettre de prendre date pour d'autres rendez-vous. En attendant elle a soulevé le 4e trophée de sa carrière et pris quelques points qui lui permettent de ne pas tomber en deçà du Top 100.