Roger Federer
Roger Federer | GABRIEL BOUYS GABRIEL BOUYS / AFP

Statu quo au sommet de l'ATP

Publié le , modifié le

Le classement ATP n'a pas changé ce lundi. Roger Federer battu en demi-finale à Hambourg, est toujours cinquième et Novak Djokovic toujours solidement accroché à son trône. Le seul changement notable? L'entrée fracassante dans le Top 100 de l'Argentin Federico Delbonis, bourreau de Federer en Allemagne, et malheureux vaincu en finale par l'Italien Fognini en finale.

Coincé entre Wimbledon et l'US Open, le mois de juillet n'offre que peu de possibilités de changement. Qui n'est donc pas maintenant, contrairement à ce que certains peuvent penser. Mais une surprise peut toujours venir troubler la quiétude d'une hiérarchie bien installée. Pas dans les premières places où Djokovic regarde tout le monde de (très) haut et où Roger Federer demeure planté à cette cinquième place avec un peu moins de 1000 points de retard sur Rafael Nadal (5875 contre 6860). Jo-Wilfried Tsonga est toujours le meilleur Français (8e) talonné par son compatriote Richard Gasquet. Non le bouleversement est a cherché plus bas. Dans la deuxième moitié de ce Top 100. Où il y a deux semaines, suite à ses deux succès à Hertogenbosch puis Newport, Nicolas Mahut avait débarqué, passant de la 127e à la 75e place. Ce lundi, c'est l'Argentin Federico Delbonis qui se fraye un chemin jusqu'à la 65e place, lui qui était 116e la semaine dernière. Il aurait pu grappiller quelques places de plus s'il avait converti une de ses trois balles de match contre Fabio Fognini dimanche sur la terre battue d'Hambourg. C'est finalement qui a fini par lever les bras. Il gagne six places à l'ATP et entre pour la première fois de sa carrière dans le Top 20 (19e).

Benoit Jourdain @BenJourd1