Stan Wawrinka
Le Suisse Stan Wawrinka, l'un des prétendants au titre | AFP - PETER PARKS

Stan Wawrinka rate son retour à Dubaï

Publié le , modifié le

Stan Wawrinka, 3e joueur mondial, s'est fait surprendre dès le 1er tour du tournoi de Dubaï par le Bosnien Damir Dzumhur, modeste 77e à l'ATP, vainqueur 7-6, 6-3 en 1 heure 12 minutes. Pour son retour à la compétition après sa demi-finale perdue à l'Open d'Australie contre Roger Federer, le Suisse, tête de série N.2, est tombé contre un joueur qui a remporté son 5e match de la saison. Pour Andy Murray (N.1), malgré un début de match acroché, ce fut plus facile pour s'imposer devant le Tunisien Malek Jaziri 6-4, 6-1. Lucas Pouille (N.7) a été beaucoup plus efficace face au Tchèque Pavlasek 6-2, 6-2, vaincu en 55 minutes.

Battu en finale à Marseille dimanche, Lucas Pouille est reparti du bon pied à Dubaï, là où il a l'habitude de préparer chacune de ses saisons parmi les meilleurs joueurs de la planète. Face à lui, Adam Pavlasek n'a pas pesé lourd, avec son 93e rang mondial. En moins d'une heure, il a été balayé. le Français affrontera au prochain tour le Roumain Copil (124e), issu des qualifications et qui a sorti l'Allemand Struff en deux manches. Les deux hommes se sont déjà affrontés une fois sur le circuit, l'année passée à Wimbledon, et Pouille s'en était sorti en quatre sets.

Une demi-finale à Brisbane, une à Melbourne. Jusqu'à cette semaine, le début de saison de Stan Wawrinka était plutôt conforme à son statut. Après avoir bien failli atteindre la finale du premier Grand Chelem de la saison, le premier qu'il avait accroché à son palmarès, le Suisse est retombé dans ses travers. Comme en 2016 lors de son élimination face à Kuznetsov lors de son entrée en lice à Miami, ou contre Fernando Verdasco au Queen's. Incapable de sauver la moindre balle de break sur un engagement souffreteux (56% en 1res balles), le 3e mondial est tombé de haut.

"J'ai bien commencé, mais cela a été dur parce que j'ai raté pas mal de choses", a reconnu Wawrinka, qui était tenant du titre à Dubaï. "Tout s'était bien passé aux entraînements ces derniers jours mais là, ça a moins bien fonctionné. Je dois me remobiliser. Je dois m'entraîner davantage et retrouver un meilleur niveau si je veux faire de bons résultats", a analysé Wawrinka, dont la seule consolation est que son genou droit a tenu, et ne l'a pas faire souffrir.

Murray en mode diesel 

De retour sur le circuit un mois après sa désillusion et son élimination en 8e de finale de l(Open d'Australie, Andy Murray s'est rassuré face à Jaziri. Mais il lui a tout de même fallu batailler, surtout dans une première manche au cours de laquelle le Tunisien a fait mieux que de la résistance, en réussissant même à breaker. Mais Murray s'est appuyé sur son service pour remettre la pression et finalement s'imposer 6-4. Le deuxième set ne fut qu'une formalité pour l'Ecossais, alors que Jaziri a physiquement craqué. 

Pour Tomas Berdych, ce fut encore facile, puisque le Tchèque (N.5) a bénéficié de l'abandon de son compatriote Lukas Rosol pour se qualifier.  

Résultats du 1er tour

Evgeny Donskoy (RUS) bat Mikhail Youzhny (RUS) 6-4, 6-4
Damir Dzumhur (BIH) bat Stan Wawrinka (SUI/N.2) 7-6 (7/4), 6-3
Fernando Verdasco (ESP) bat Andreas Seppi (ITA) 6-2, 7-5
Daniel Evans (GBR) bat Dustin Brown (GER) 6-2, 6-3
Marius Copil (ROM) bat Jan-Lennard Struff (GER) 6-4, 6-2
Lucas Pouille (FRA/N.7) bat Adam Pavlásek (CZE) 6-2, 6-2
Daniil Medvedev (RUS) bat Omar Awadhy (UAE) 6-2, 7-5
Robin Haase (NED) bat Denis Istomin (UZB) 6-2, 6-4
Andy Murray (GBR/N.1) bat Malek Jaziri (TUN) 6-4, 6-1
Tomás Berdych (CZE/N.5) bat Lukás Rosol (CZE) 6-3, 2-1 (abandon)
 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze