Gilles Simon
Gilles Simon peut voir plus loin | AFP - Thomas Coex

Simon laisse Tsonga en route

Publié le , modifié le

Malgré une balle de match, Jo-Wilfried Tsonga s'est incliné face à David Nalbandian 3-6, 7-5, 6-3, mercredi en 8e de finale du Masters d'Indian Wells. Gilles Simon a, lui, laissé filer quatre balles de match, mais il sera bien présent en quarts après son succès sur Ryan Harrison (7-6(0), 5-7, 6-1). Novak Djokovic, Roger Federer ou encore Juan Martin Del Potro se qualifient avec plus ou moins de difficulté.

Jo-Wilfried Tsonga ne va décidément plus aimer croiser un Argentin sur les courts. Après Juan Martin Del Potro en demi-finales à Marseille, c'est David Nalbandian qui a stoppé, mercredi, le parcours du Français en huitièmes de finale du Masters d'Indian Wells. Pourtant, Tsonga a eu les cartes en main pour écarter son adversaire. Alors qu'il menait 6-3, 5-4, le Manceau a servi pour le match, s'octroyant même une occasion de boucler rapidement la rencontre. Mais victime d'un service défaillant (44% de premiers services) malgré 13 aces, il a laissé filer l'opportunité de s'offrir un second succès sur Nalbandian en autant de confrontations, le premier depuis la finale du Masters de Bercy en 2008. "C'est toujours un peu pénible de perdre comme ça, en ayant eu toutes les occasions de finir le match. C'est dur à encaisser", déplore Tsonga.

Les forces laissées face à Radek Stepanek la veille, après 2h18 de match et trois sets, auront sans doute pesé lourd. Face au désormais 74e mondial, Tsonga a été ralenti par des crampes dans la dernière manche, breaké dès son deuxième jeu de service. Jamais plus il ne reverrait l'Argentin qui s'impose 3-6, 7-5, 6-3. Pour la troisième fois en cinq participations, comme tous les deux ans, Tsonga s'arrête au stade des huitièmes de finale du tournoi californien.

Gilles Simon défendra donc les couleurs tricolores au prochain tour. Le Français s'est défait non sans mal du modeste Américain Ryan Harrison (7-6 (0), 5-7, 6-1). Simon avait mal débuté sa rencontre, accroché dans le début du premier set, avant de s'envoler dans le tie-break, remporté sans lâcher de point, et de mener 5-2 dans la seconde manche. Mais comme Tsonga, Simon a été incapable de concrétiser ses quatre balles de match, dont trois sur son service. De quoi booster le moral de son adversaire qui enchaînait cinq jeux pour boucler le set. Et Harrison était même en position de force alors qu'il obtenait deux balles de break à 1-1 dans la dernière manche. Mais à l'expérience, le Niçois résistait et profitait de la baisse de régime de l'Américain pour boucler la rencontre. "J'ai gagné ce match au physique, point. Il a accumulé les erreurs à la fin", analyse Simon après près de trois heures de match. "Tennistiquement, je peux faire mieux que ça, je ne peux pas servir moins bien que ça en tout cas". Au prochain tour, Simon affrontera John Isner.

Djokovic lâche une manche

Sans se montrer impérial comme la saison dernière, Novak Djokovic poursuit assez tranquillement sa route dans le désert californien. Malgré la perte d'un tie break mal négocié, le Serbe a assuré l'essentiel contre un adversaire nettement à sa portée. Djokovic a expédié le premier set en 27 minutes et se dirigeait vers une victoire express mais a connu plus de difficultés dans le deuxième, où il a dû sauver 7 balles de break, laissant graduellement Andujar reprendre confiance. Le N.1 mondial a concédé la manche, sa première du tournoi, dans un tie break où il a commis des erreurs inhabituelles pour son standing. 

Probablement échaudé par sa déconcentration momentanée, le Serbe a pris le service adverse dès le premier jeu du dernier set mais l'Espagnol n'a pas voulu lâcher et Djokovic a dû défendre sa 8e balle de break à 3-2 après une extension remarquable d'Andujar en volée de revers sur une tentative de passing. Mais le Serbe a pris le service de l'Espagnol dans la foulée pour mettre fin au suspense sur un jeu de service blanc après 2 h 16 min sur le court. Pour son entrée en lice au 2e tour, Djokovic avait battu le Kazakh Andrey Golubev, 145e mondial, 6-3, 6-2. Il avait dominé le Sud-Africain Kevin Anderson (N.29) 6-2, 6-3 pour se qualifier pour les 8e de finale.

Roger Federer a de nouveau laissé un set en route. "Je n'ai pas bien entamé le match mais j'ai petit à petit retrouvé mon service, et ça m'a permis de tenir ma ligne de fond de court", explique le Suisse. En moins de 30 minutes, l'ancien n°1 mondial a cédé la première manche 6-3. Pas de quoi plaire au récent vainqueur des tournois de Rotterdam et Dubaï qui se révoltait, faisant le break dès le premier jeu du second set, pour égaliser à une manche partout (6-3). Il devait surmonter une dernière alerte à 4-4, 0-30. Mais le n°50 à l'ATP ne réussissait pas à faire vaciller son illustre adversaire qui le breakait dans la foulée. Au prochain tour, Federer devra se ressaisir face à Juan Martin Del Potro, qui a déjà battu trois fois cette saison.

Résultats messieurs - 8e de finale 

Novak Djokovic (SRB/N.1) bat Pablo Andujar (ESP) 6-0, 6-7 (5/7), 6-2
Nicolas Almagro (ESP/N.12) bat Tomas Berdych (CZE/N.7) 6-4, 6-0
John Isner (USA/N.11) bat Matthew Ebden (AUS) 6-4, 7-5
Gilles Simon (FRA/N.13) bat Ryan Harrison (USA) 7-6 (7/0), 5-7, 6-1
David Nalbandian (ARG) bat Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.6) 3-6, 7-5, 6-3
Rafael Nadal (ESP/N.2) bat Alexandr Dolgopolov (UKR/N.21) 6-3, 6-2
Roger Federer (SUI/N.3) bat Thomaz Bellucci (BRA) 3-6, 6-3, 6-4
Juan Martin Del Potro (ARG/N.9) bat Denis Istomin (UZB) 7-6 (7/2), 6-7
(6/8), 6-2