Metz Gille Simon 092010
Gille Simon en action | AFP - Jean-Christophe Verhaegen

Simon hausse le ton pour une demie

Publié le , modifié le

Le Français a remporté un test majeur en cette fin de saison en dominant Nikolay Davydenko (N.6) en quarts de finale du tournoi de Valence 6-4, 6-7 (5/7), 6-3. Il s'ouvre ainsi les portes du dernier carré, à quelques jours du tournoi de Bercy et à un mois de la finale de la Coupe Davis. Après le forfait de Tsonga, c'est une bonne nouvelle pour Guy Forget, le capitaine de l'équipe de France, qui a vu Gaël Monfils (N.8) être laminé par Robin Soderling (N.2) 6-3, 6-2.

Petit à petit, il retrouve son niveau. S'il n'est encore que 52e mondial, Gilles Simon recommence à faire peur. Après sa victoire à Metz, sa défaite acharnée à Montpellier contre Tsonga, il s'est offert la tête de série N.6 du tournoi de Valence, Nikolay Davydenko. Opposé à un autre joueur qui a connu une saison réduite par les blessures, le Niçois a tenu bon, même s'il aurait pu conclure en deux petites manches. Après avoir remporté le 1er set 6-4, il avait en effet réussi à subtiliser le service du Russe pour servir pour le match à 6-5, mais le Moscovite concrétisait sa deuxième balle de break pour égaliser puis remporter le jeu décisif (7/5).Ne pas "tuer" le match à ce moment-là est encore une preuve que l'ancien 6e joueur du monde n'a pas encore retrouver tout ce qui a fait sa force avant ses blessures. Mais voir le protégé de Thierry Tulasne ne pas baisser la tête et continuer à sa battre montre également qu'il monte en régime. Et en faisant le break très rapidement plaçait Simon dans les meilleures conditions pour se diriger vers la victoire, menant 5-2 et terminant le travail sur son service et sur un revers le long de la ligne après 2h27 de combat. Pour la quatrième fois en cinq matches, le Français domine Davydenko, dont le jeu semble très bien lui convenir. Il faudra confirmer que son jeu se remet en place en demi-finales, contre l'Espagnol Marcel Granollers, lucky-loser et vainqueur de l'Argentin Juan Monaco.

Au moment où il sortait du court, à Paris, le tirage au sort du BNP Paribas Masters de Bercy débutait. Un tournoi très important pour un Français, d'autant plus cette année qu'il peut permettre à chacun de marquer des points précieux au classement ATP et surtout dans l'esprit de Guy Forget, le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis. Un mois avant la finale à Belgrade contre la Serbie, chaque match et chaque victoire peut compter pour la sélection. Richard Gasquet ayant perdu à Bâle contre Victor Troicki, la cote de Simon  est ascendante.

Pour sa part, Gaël Monfils est fatigué. Et affronter Robin Soderling n'a pas arrangé ses affaires. Derrière son service puissant et précis, le Suédois a réalisé une petite démonstration, dominant de la tête et les épaules la rencontre face à un Français qui n'avait que quelques éclairs à opposer. Après sa semaine victorieuse à Montpellier, et avant de débuter Bercy, le Francilien a bien tenté quelques amorties pour faire courir le géant, tête de série N.2, mais cela fut vain. En 53 minutes, la tête de série N.8 s'incline 6-3, 6-2, battu par beaucoup plus fort, comme le prouve l'absence de toute balle de break obtenue par celui qui mènera l'équipe de France en Serbie.

Résultats des quarts de finale

Gilles Simon (FRA) bat Nikolay Davydenko (RUS/N.6) 6-4, 6-7 (5/7), 6-3
Marcel Granollers (ESP) bat Juan Monaco (ARG) 1-6, 6-3, 6-4
Robin Soderling (SUE/N.2) bat Gaël Monfils (FRA/N.8) 6-3, 6-2
David Ferrer (ESP/N.4) bat Potito Starace (ITA) 7-5, 6-4