Jo-Wilfried Tsonga
Le Français Jo-Wilfried Tsonga agressif en coup droit | MAXPPP - MATHIEU CUGNOT

Simon en finale à Metz, rejoint par Tsonga

Publié le , modifié le

Gilles Simon, tête de série N.2, s'est qualifié samedi pour la finale du tournoi de Metz en l'emportant avec sérieux (6-4, 6-4) face au Slovaque Martin Klizan (N.6). Dans la foulée, Jo-Wilfried Tsonga (N.3) a dominé l'Allemande Philipp Kohlschreiber (N.5) 6-3, 6-4. Ce sera une réédition de la finale de l'Open de Moselle 2013, où Simon avait dominé Tsonga lors de la deuxième finale 100% tricolore dans ce tournoi. Ce sera leur 10e duel sur le circuit, et le Manceau mène (6-3).

Gilles Simon, 10e mondial, a bien géré sa partie, sans s'affoler, même lorsqu'il a commis quelques fautes assez grossières et qu'il a dû faire la course derrière à chaque début de manche. Mais le N.1 français est parvenu maîtrisé son match en breakant au meilleur des moments dans chaque manche. "Il était en confiance, réussissait beaucoup de choses. J'étais derrière au  score et dans le jeu mais je suis resté dans la course", a expliqué Simon au sujet de son début de match délicat. Simon n'a n'a pas encore concédé le moindre set dans ce tournoi mosellan, qu'il déjà remporté deux fois en 2010 et 2013. Il jouera une finale pour la deuxième fois en 2015, après son succès à Marseille. C'est la dixième fois en 13 éditions qu'un Français au moins parvient en finale de ce tournoi. 

Et ce n'est que la troisième fois qu'ils seront deux ensemble dimanche sur le terrain. Onze ans après Haehnel-Gasquet, et deux ans après un Simon-Tsonga déjà à l'affiche. Tenant du titre 2011 et 2012, Jo-Wilfried Tsonga a en effet gagné son ticket pour la finale, en domptant Philipp Kohlshcreiber. L'Allemand, qui n'a battu le Manceau qu'une seule fois dans sa carrière (en 2009 sur terre-battue), a encaissé un 8e revers, en à peine plus d'une heure de jeu. Le 17e mondial se qualifie pour sa première finale de la saison, la première depuis son titre dans le Masters 1000 du Canada la saison passée. "Ca ne va pas être facile en finale. Contre "Gilou" (Simon) il faut être au  top de sa forme car il est régulier, a estimé le N.3 français. Il faudra que je  sois audacieux. On va se tirer une bonne bourre je pense !"

A l'issue d'une quinzaine très agitée pour le tennis français, Gilles Simon et Jo-Wilfried Tsonga ont envoyé un premier message à leur nouveau capitaine de Coupe Davis, Yannick Noah. Mais il en faudra bien plus avant le 1er tour contre le Canada, en mars prochain.