Serena Williams
Serena Williams | PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP

Serena Williams remporte le tournoi de Madrid

Publié le , modifié le

L'Américaine Serena Williams, tête de série N.9, a remporté le tournoi de Madrid, en battant en finale la Bélarusse Victoria Azarenka (N.1) en deux sets 6-1, 6-3. Williams s'adjuge ainsi le 41e titre de sa carrière, son deuxième cette année après celui acquis il y a un mois à Charleston. A quinze jours de Roland-Garros, la meilleure joueuse de la décennie prévient la concurrence: elle sera dur à battre.

Serena Williams va bien, merci pour elle ! En vraie patronne du circuit, elle a signé sa 13e victoire consécutive, toutes sur terre battue, la surface qui lui convient le moins. Elle s'est offert son deuxième titre cette année, après celui acquis il y a un mois à Charleston. Cette défaite est un terrible coup d'arrêt pour Azarenka, qui n'avait perdu que deux matches cette année, en quarts de finale à Miami contre la Française Marion Bartoli et en finale à Stuttgart contre la Russe Maria Sharapova. Le score final est même une véritable humiliation pour la Bélarusse, qui s'était déjà inclinée en finale à Madrid l'an passé, face à la Tchèque Petra Kvitova.

Victoria Azarenka : "Elle a bien joué, moi non. Elle était bien meilleure que moi aujourd'hui".

Comme terrorisée par une adversaire qu'elle n'a battue qu'une fois en désormais huit rencontres, Azarenka a vécu un cauchemar pendant une heure et 04 minutes. Avec trois doubles fautes dans ses deux premiers jeux de service, elle a permis à Williams de mener rapidement 4-0. Elle a donné ce premier set à l'Américaine sur une nouvelle double faute. Le second set a été quasiment une copie conforme du premier, Williams menant 3-0. L'Américaine n'a cessé d'agresser Azarenka, qui a souffert le martyre sur son engagement (seulement 6 points marqués sur son second service sur l'ensemble du match). 

Domination totale

Dans le même temps, la Bélarusse a été incapable d'inquiéter Serena, laquelle n'aura eu à défendre qu'une seule balle de break et a été impeccable sur son service: 14 aces, 91% de points marqués sur sa première balle. Les autres stats sont éloquentes: 26 coups gagnants à 6, 54 points à 33, 11 fautes directes contre 19 et 4/5 au niveau des balles de break (contre 0/1). N'en jetez plus, la coupe est pleine ! 

Sur une surface, en terre battue certes mais rendue rapide par l'altitude, qui convient parfaitement à son jeu, Williams s'est donc adjugé le 41e titre de sa carrière. Elle est désormais la deuxième joueuse encore en activité la plus titrée, derrière sa soeur Venus (43) et à égalité avec la Belge Kim Clijsters. Elle peut surtout miser un bon paquet d'argent sur une deuxième victoire à Roland-Garros, dix ans après. Un triomphe Porte d'Auteuil qui marquerait clairement son retour au plus haut niveau après quelques galères et blessures.

Grégory Jouin @GregoryJouin