Rezaï Aravane service Roland-Garros 2010
Aravane Rezaï a forcé son destin pour vaincre l'Allemande Angelique Kreber | AFP - Bertrand Guay

Rezaï passe la quatrième

Publié le , modifié le

Aravane Rezaï a remporté samedi son quatrième tournoi WTA en s'imposant sur la terre battue suédoise de Baastad où elle a dominé en finale l'Argentine Gisela Dulko en 3 sets. Très forte depuis plusieurs mois et une sa belle victoire à Madrid, la Française apprend à gagner des tournois à sa portée. Impressionnante toute la semaine, elle a du batailler pour venir à bout de Dulko. Une victoire au forceps qui augure une belle fin de saison.

Deux finales et deux victoires cette année! Après s'être brillamment imposée dans le prestigieux tournoi de Madrid, déjà sur terre battue en battant l'Américaine Venus Williams, la Française, tête de série N.2 à Baastad, a dû batailler contre son adversaire, tête de série N.4, mais aussi contre ses nerfs pour remporter le match en trois sets 6-3, 4-6, 6-4. Après la perte de la deuxième manche, Rezaï qui n'avait encore jamais battu Dulko a entamé le troisième et dernier set sur les chapeaux de roue en enchaînant quatre jeux. Mais tandis qu'elle semblait avoir pris un ascendant définitif, la Stéphanoise de 23 ans a soudain perdu ses repères, laissant Dulko lui prendre son service blanc.

En plus d'une mise en jeu déréglée, Rezaï a commis de grosses fautes directes et son adversaire est revenue à 4-3. Le cours de la partie s'est alors une nouvelle fois inversé, et sur une double-faute Dulko a cédé sa mise en jeu à la Française qui menait alors 5-3 service à suivre pour le match. Rezaï s'est rapidement offert deux balles de match: la première a été vendangée sur une vilaine double faute, tandis que Dulko a effacé la seconde d'un retour gagnant. La Française a enchaîné sur une nouvelle double-faute puis une énième grosse faute directe, permettant à l'Argentine de revenir à 5-4. Mais dans cette fin de match décousue, Rezaï s'est offert une troisième balle de match à l'issue de l'un des rares échanges et Dulko lui a cédé la partie en envoyant un revers de fond de court à mi-filet. Une victoire qui confirme les progrès de Rezaï, aussi bien physique que mental. Le meilleur est à venir.

Mathieu Baratas