Gonzalez Fernando cri 01 2010
Le Chilien Fernando Gonzalez rageur | AFP - Torsten Blackwood

Retour perdant pour Gonzalez

Publié le , modifié le

Eloigné des terrains depuis Roland-Garros, Fernando Gonzalez (N.3) a été sorti par le Tchèque Radek Stepanek 6-2, 6-4. Après sa demie à Cincinnati, Baghdatis enchaîne contre Andreev 6-2, 6-4. L'Allemand Michael Berrer (N.13) a été battu par le Kazakh Evgueny Korolev 6-4, 7-5. Le Kazakhstan est d'ailleurs à la fête avec Andrey Golubev (N.5), qui a bien failli subir le même sort contre l'Argentin Maximo Gonzalez, mais qui s'impose finalement 6-3, 2-6, 6-2.

Forfait à Toronto pour un problème au mollet après avoir raté les quarts de finale de la Coupe Davis contre les Tchèques en raison d'une inflammation au genou, Fernando Gonzalez a retrouvé les terrains. Depuis sa défaite précoce à Roland-Garros contre l'Ukrainien Dolgopolov, il n'avait plus participé au moindre tournoi. A New Haven, son statut de tête de série N.5 pouvait lui éviter tout gros calibre au 1er tour. Mais il s'est tout de même retrouvé face au redoutable tchèque Radek Stepanek, lucky-loser du tournoi. Les deux hommes se suivent au classement ATP (le Chilien est 29e, le Tchèque 30e) et se suivront également à l'US Open parmi les têtes de série. Le problème, c'est qu'il faut remonter à 2004 pour trouver trace d'un succès de Gonzalez sur Stepanek. Depuis, trois défaites et une quatrième avec ce revers américain, concédé en 1h10 sur un score net 6-2, 6-4.

Jamais Michael Berrer n'avait perdu contre Evgueny Korolev. Jamais il n'avait perdu la moindre manche. Certes, les deux hommes ne sont affrontés que deux fois, dont une seule sur le circuit principal, cette année à Monte-Carlo. Cette fois, l'Allemand n'a résisté que 1h49, s'inclinant 6-4, 7-5 contre le 73e joueur mondial. Il devient ainsi la première tête de série à tomber dans ce tournoi de New Haven. Mais son 48e rang mondial ne lui garantissait rien, même contre un joueur qui restait sur deux revers au 1er tour et qui n'avait plus participé au moindre tournoi depuis la mi-juillet. Et il aurait bien pu être rejoint dans ce clan des battus par Andrey Golubev. La tête de série N.5 a eu toutes les peines du monde pour se défaire de l'Argentin Maximo Gonzalez en 2h06 de match 6-3, 2-6, 6-2. Avec sept double-fautes au compteur, le Kazakh a donné les armes pour se faire battre, mais le 195e mondial n'a pas su en profiter.

Dans la nuit, Marcos Baghdatis a justifié son rang de tête de série N.1 en survolant son match contre Igor Andreev (6-2, 6-4). En revanche, la chute est rude pour le Brésilien Bellucci, tête de série N.2, et battu par le Slovaque Lukas Lacko 6-4, 6-7 (4/7), 6-0. Entrée difficile pour Tommy Robredo (N.6), vainqueur en trois manches de Dent (5-7, 6-4, 6-4.

Résultats du 2e tour

Victor Hanescu (ROM/N.16) bat Daniel Brands (GER) 6-3, 6-4
Evgeny Korolev (KAZ) bat Michael Berrer (GER/N.13) 6-4, 7-5
Andrey Golubev (KAZ/N.5) bat Maximo Gonzalez (ARG) 6-3, 2-6, 6-2
Florian Mayer (GER/N.8) bat Jan Hájek (CZE) 6-3, 6-1
Denis Istomin (UZB/N.15) bat Benjamin Becker (GER) 6-3, 6-1
Radek Stepanek (CZE) bat Fernando Gonzalez (CHI/N.3) 6-2, 6-4
Teimuraz Gabashvili (RUS) bat Xavier Malisse (BEL/N.11) 4-2 (abandon)
Illya Marchenko (UKR) bat Philip Bester (CAN) 6-3, 6-3
Juan Ignacio Chela (ARG) bat Donald Young (USA) 5-7, 6-4, 6-0
Marcos Baghdatis (CYP/N.1) bat Igor Andreev (RUS) 6-2, 6-4
Lukas Lacko (SVK) bat Thomaz Bellucci (BRA/N.2) 6-4, 6-7 (4/7), 6-0
Tommy Robredo (ESP/N.6) bat Taylor Dent (USA) 5-7, 6-4, 6-4