Andy Murray
Toute la frustration d'Andy Murray | AFP - KAZUHIRO NOGI

Raonic se paye Murray et la finale à Tokyo

Publié le , modifié le

Le Canadian Milos Raonic s'est qualifé pour la finale du tournoi de Tokyo en battant le Britannique Andy Murray, tenant du titre et 3e mondial, 6-3, 6-7 (5/7), 7-6 (7/4). La tête de série N.6 a passé 13 aces et 2h46 sur le court pour faire tomber la tête de série N.1. En finale, il affrontera le Japonais Kei Nishikori, qui n'a fait qu'une bouchée du Chyptriote Marcos Baghdatis 6-2, 6-2 en 1h01.

Milos Raonic, 15e mondial, 21 ans. Kei Nishikori, 17e mondial, 22 ans. La finale du tournoi de Tokyo va opposer ce qui pourrait bien être la relève des actuels ténors du circuit. 

Le Canadien a en tout cas fait parler la poudre et sa puissance pour obtenir sa quatrième qualification en finale cette saison. Face à lui, en demi-finale, il avait en effet le N.3 mondial et tenant du titre, Andy Murray. Certes, l'Ecossais effectuait là sa rentrée sur le circuit après sa première victoire en Grand Chelem, lors de l'US Open, ce qui ne l'a pas empêché de battre Karlovic au 1er tour ou Wawrinka en quarts. Mais il a été un peu court pour retourner en finale, face à un Raonic en confiance. Après avoir dompté coup sur coup Stepanek, Troicki et Tipsarevic, le jeune Canadien s'est appuyé sur son énorme service, prenant tous les risques face à l'un des meilleurs relanceurs du monde. 

Deux balles de match gâchées par Murray

A l'arrivée: 13 aces, 7 double-fautes, cinq balles de break sauvées sur les six obtenus par le Britannique, et une victoire au forceps 6-3, 6-7 (5/7), 7-6 (7/4). Et une belle crise de nerf pour Murray, qui menait 4-1 dans le 3e set et a même obtenu deux balles de match. "Il fallait bien que je paie les derniers mois un jour ou l'autre", a-t-il déclaré sobrement. Ce n'est pas une première pour le Canadien, 15e mondial, qui avait déjà disposé de cet adversaire, mais sur la terre-battue de Barcelone cette année, avant de succomber lors de l'US Open voici un mois. C'était la 5e fois que les deux hommes se rencontraient sur un tableau cette saison, mais chacun d'eux avait dû déclarer forfait à une reprise (Raonic à Miami, Murray à Toronto), alors qu'ils ne s'étaient jamais croisés jusque-là. "J'avais été excellent en passings à New York, mais aujourd'hui je n'ai pas très bien réussi à le passer, ce qui l'a convaincu de monter plus souvent au filet", a expliqué Murray, vainqueur de Raonic en trois sets en huitièmes à l'US Open. "Cela m'aurait aidé si j'avais pu mieux entamer la partie, mais il a alors très bien joué derrière son service, et ses accélérations étaient efficaces, surtout pendant les deux premières manches, ce qui a rendu ma tâche difficile", a ajouté l'Ecossais.

Vainqueur à San José et Chennai, finaliste à Memphis, Milos Raonic espère bien décrocher un troisième titre cette saison. Mais ce ne sera pas simple contre Kei Nishikori. Bien évidemment fortement soutenu par les spectateurs de Tokyo, le Japonais n'a pas tremblé pour s'offrir un billet pour sa première finale de l'année. Tout juste sur sa première balle de match, où il a commis une double-faute. Marcos Baghdatis, son adversaire, n'a pas pesé très lourd, s'inclinant en 1h01 6-2, 6-2. Dix-septième mondial, le Japonais rêve sans aucun doute de décrocher le deuxième sacre de sa carrière, quatre ans après Delray Beach. Devant son public, il est capable de renverser des montagnes. Le mètre quatre-vingt-seize de Raonic en est une.

Résultats des demi-finales

Milos Raonic (CAN/N.6) bat Andy Murray (GBR/N.1) 6-3, 6-7 (5/7), 7-6 (7/4)
Kei Nishikori (JPN/N.8) bat Marcos Baghdatis (CYP) 6-2, 6-2