Kei Nishikori
Explosion de joie pour Kei Nishikori | AFP - KAZUHIRO NOGI

Nishikori empereur à Tokyo

Publié le , modifié le

Vainqueur en finale de Milos Raonic (N.6) 7-6 (7/5), 3-6, 6-0, le Japonais Kei Nishikori (N.8) a remporté le tournoi de Tokyo. Devant son public, il a pu soulever pour la deuxième fois de sa carrière un trophée sur le circuit principal, quatre ans après sa victoire à Delray Beach. Fatigué par son match victorieux en demi-finale contre Murray (N.1), le Canadien a laissé passer sa chance au 1er set, quand il menait (3-0) dans le jeu décisif. Il tombe après 2h08 de jeu

Kei Nishikori connaissait la tactique. Il savait que pour éviter le bombardement imposé par Milos Raonic, au service comme en fond de court, il devait prendre des risques. Avec l'appui du public, il les a pris, et cela a payé. Il a mis une pression sur chaque coup, agressant son adversaire dès qu'il le pouvait, et le forçant à défendre, ce qui n'est pas son point fort.

Tout avait parfaitement débuté pour le Japonais, qui menait 3-1 dans le premier set. Mais au lendemain de son succès sur Andy Murray, le Canadien recollait au score et les deux joueurs allaient ainsi au jeu décisif. Et le 15e mondial, qui en avait disputé deux hier contre Andy Murray, démarrait parfaitement, menant (3-0). Mais la machine se grippait, Nishikori faisait son retard et sur un revers dans le couloir de son rival, il remportait la première manche sept points à cinq. Grâce à un deuxième set où son service a connu un pic dans ce match (8 aces, 1 seule balle de break à sauver), le Canadien égalisait à un set partout. Mais il s'écroulait totalement au troisième, ne parvenant plus à suivre le rythme imposé par Nishikori qui, sur sa 5e balle de match, s'imposait après 2h08 7-6, 3-6, 6-0.

C'est une grande journée pour le Japon. Quelques minutes après le podium de Kobayashi au Grand Prix du Japon, Kei Nishikori succède au palmarès du tournoi de Tokyo à Andy Murray, et inscrit pour la première le nom d'un Japonais au palmarès de cette épreuve. C'est le deuxième trophée de sa carrière après Delray Beach en 2008.