US Open : Nick Kyrgios souhaite donner la priorité au Covid-19 et aux manifestations contre le racisme plutôt qu'au tennis

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Nick Kyrgios.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Ce jeudi, le joueur de tennis australien Nick Kyrgios a jugé sur Twitter "égoïste" la position de l'ATP de vouloir à tout prix maintenir la tenue de l'US Open aux dates prévues, du 24 août au 13 septembre. Kyrgios considère qu'en raison du contexte actuel, avec l'épidémie de coronavirus et les émeutes liées au meurtre de George Floyd, le circuit du tennis mondial ferait mieux de patienter avant un retour des compétitions.

C'est un message très franc, à l'image du personnage, qu'a publié Nick Kyrgios sur son compte Twitter ce jeudi matin. "L'ATP essaie de maintenir l'US Open comme prévu. Égoïste au vu de tout ce qu'il se passe en ce moment", a ainsi écrit le joueur de tennis australien, n°40 mondial avant la suspension des compétitions sur le circuit le 12 mars dernier en raison de la pandémie liée au Covid-19. Depuis plusieurs semaines, l'ATP et la Fédération de tennis américaine (USTA) discutent afin de définir la position à suivre pour le maintien ou non de l'US Open, qui est généralement le dernier Grand Chelem de la saison.

Alors que le tournoi doit se tenir du 24 août au 13 septembre prochain, avant le début de Roland-Garros fin septembre, Kyrgios considère que la reprise du tennis est actuellement secondaire au vu du contexte actuel. "Avec le Covid, mais aussi les émeutes, nous devrions surpasser ces événements selon moi, avant le retour du tennis", a ainsi tweeté le joueur australien. Aux États-Unis, le nombre de cas d'infections au coronavirus a dépassé les deux millions hier, et le nombre de décès s'établit à 115 000.

L'US Open à nouveau désavoué

De plus, la situation est toujours instable aux États-Unis après le meurtre, par un officier de police de Minneapolis, de George Floyd. Un événement qui a provoqué d'intenses manifestations dans tout le pays mais également à travers le monde. Pour Kyrgios, la question du Covid-19 et des manifestations doivent être réglées avant d'envisager une reprise du circuit mondial. Pour l'US Open, cette prise de position est un nouveau coup dur alors que les plus grands joueurs de la planète affichent depuis plusieurs semaines leur scepticisme sur le maintien du Grand Chelem aux dates prévues.

à voir aussi Blessé au genou, Roger Federer ne reviendra à la compétition qu'en 2021 Blessé au genou, Roger Federer ne reviendra à la compétition qu'en 2021

Roger Federer a annoncé hier son forfait en raison d'une blessure au genou droit, tandis que Rafael Nadal voit d'un mauvais œil le fait de jouer l'US Open avant d'enchaîner deux semaines plus tard par Roland-Garros : "Je n'imagine pas que les deux s'enchaînent. Je n'imagine pas qu'il y ait deux tournois dans la même semaine. Je déciderai avec mon équipe quand les choses se passeront. La décision sera la meilleure pour mon tennis, pour mon avenir et pour mon corps", a ainsi déclaré le champion espagnol. Récemment, c'est Novak Djokovic qui a également fait part de son scepticisme : "Pour moi, en l'état actuel des choses, la saison se poursuivra probablement sur terre battue début septembre". L'USTA doit se prononcer la semaine prochaine sur l'US Open, qui pourrait être reporté, ce qui pourrait satisfaire Nick Kyrgios.

à voir aussi Novak Djokovic envisage de faire l'impasse sur l'US Open Novak Djokovic envisage de faire l'impasse sur l'US Open