Rafael Nadal
Rafael Nadal | CARL COURT / AFP

Nadal, une question de fierté

Publié le , modifié le

Il ne fallait qu'un set à Rafael Nadal pour s'assurer de la première place de son groupe face à Tomas Berdych. Cette formalité remplie, l'Espagnol est subitement sorti de son match avant de se reprendre, question d'honneur, dans le set décisif (6-4, 1-6, 6-3). Le n°1 mondial affrontera en demi-finale des Masters de Londres le vainqueur de la rencontre Federer-Del Potro alors que Stanislas Wawrinka sera opposé à Novak Djokovic.

Rafael Nadal aurait pu se contenter d'un set, synonyme de première place, et laisser filer ensuite le match pour économiser des forces mais ce n'est définitivement pas le genre de la maison. Après un moment de flottement au deuxième set, le "taureau de Manacor" a de nouveau chargé pour aller chercher une 17e victoire en 20 matchs face à Berdych. L'Espagnol boucle donc sa poule avec trois succès en autant de matchs et semble prêt à en découdre pour terminer la saison en trombe. 

Nadal victime d'un trou d'air

Deux coups droits monstrueux donnent le ton dès le premier jeu : Berdych est déjà pris de vitesse et doit concéder son service. Nadal ne relâche pas la pression et conserve ce break d'avance jusqu'à la fin de la première manche qu'il boucle tranquillement (6-4). Et là, information importante, l'Espagnol est assuré de terminer à la première place de ce Groupe A et d'éviter l'épouvantail Djokovic en demi-finale, ce "privilège" revenant à Stanislas Wawrinka. Berdych, dès lors éliminé, aurait pu balancer le match mais le géant tchèque s'accroche et, à la surprise générale, c'est Nadal qui flanche. Peut-être déconcentré par le gain du set qui manquait à son bonheur, le n°1 mondial joue soudainement beaucoup plus court. Il n'en faut pas plus pour qu'il ne se retrouve mené 5-0 en l'espace de quelques minutes. S'il évite la roue de vélo, le Majorquin concède la 2e manche avec, notamment, un affreux 14% de réussite derrière ses seconds services !

Nadal parvient toutefois à se regrouper dès le début du set décisif. Mais la tête de série n°5 n'abdique pas et le niveau de jeu reprend de la hauteur. Jusqu'à ce que "Rafa" ne place l'accélération décisive à 3-3, bien aidé il est vrai par deux doubles-fautes de son adversaire. Break en poche, il déroule jusqu'à cette balle de match, conclue sur un passing de coups droit cinglant. Berdych, cloué sur ce dernier point, fait une moue admirative. C'est la 73e victoire de la saison pour Nadal. Encore deux autres et celle-ci sera quasi-parfaite. 

Julien Lamotte