Rafael Nadal
Rafael Nadal | FREDERIC J. BROWN / AFP

Nadal seul au monde à Monte-Carlo

Publié le , modifié le

Invaincu à Monte Carlo depuis 2005, Rafael Nadal revient sur la terre monégasque à partir de dimanche pour y briguer un neuvième titre consécutif. Djokovic diminué, Federer au repos et Murray peu à l'aise sur l'ocre, l'Espagnol a le champ libre pour enlever la 107e édition du tournoi de la Principauté.

Le 22 avril 2012 sur la terre battue du Masters de Monte-Carlo, Rafael Nadal entrait dans l'histoire du tennis mondial. En venant à bout de Novak Djokovic en finale, l'Espagnol devenait le premier joueur de l'histoire à remporter huit fois consécutivement le même tournoi. Un mois plus tard, le Majorquin entrait un peu plus dans la légende en décrochant son septième Roland-Garros. Le mythique record de Bjorn Börg, sextuple vainqueur Porte d'Auteuil (1974, 75 puis 1978,79, 80, 81) venait de tomber.

Un retour sur le devant de la scène en 2013

Au sommet de son art, le taureau de Manacor était fauché par Lukas Rosol au deuxième tour de Wimbledon avant d'être écarté des courts huit mois durant pour une blessure au genou. Forfait pour les Jeux Olympiques, l'US Open puis l'Open d'Australie, l'ancien numéro 1 mondial désormais 5e dans la hiérarchie mondiale a signé un retour fracassant début 2013. Finaliste malheureux à Viña del Mar début février, Nadal a renoué avec la victoire dès son deuxième tournoi à Sao Paulo deux semaines plus tard. Vainqueur du Masters 1000 d'Indian Wells mi-mars, l'Ibère est revenu à son meilleur niveau.

Dans son jardin monégasque, le double lauréat de Wimbledon a un chemin tout tracé vers un neuvième sacre. Si huit des dix premiers joueurs mondiaux sont engagés à Monte-Carlo, Roger Federer et David Ferrer, 3e et 4e au classement ATP sont absents. Le Suisse goûte un repos bien mérité pendant que l'Espagnol soigne une blessure à la cuisse. Touché à la cheville lors du match de Coupe Davis entre la Serbie et les Etats-Unis, Novak Djokovic devrait lui pouvoir défendre ses chances. Mais dans quel état sera le numéro 1 mondial deux fois finalistes au cours des quatre dernières éditions du tournoi de la Principauté?

Nadal pour un neuvième titre consécutif?

Quant à Andy Murray, récemment devenu dauphin de Nole, il semble encore juste pour contester le règne de Rafa sur l'ocre du Rocher malgré son succès à Miami il y a peu. Une limite qui s'applique également à Berdych, Del Potro, Tsonga, Gasquet ou Tipsarevic. Demi-finaliste la saison passée, Gilles Simon a l'occasion d'effacer sa défaite dans le match décisif contre l'Argentine en Coupe Davis. Jeremy Chardy (tête de série n.25), Julien Benneteau (n.27) et Benoit Paire (n.38) complètent un contingent tricolore renforcé par la wild-card accordé à Gaël Monfils par les organisateurs.

Jerome Carrere