Rafael Nadal
Rafael Nadal | Miquel Llop / NurPhoto

Nadal rejoint Vilas dans la légende

Publié le , modifié le

En battant le Japonais Kei Nishikori (6-4, 7-5) en finale du tournoi de Barcelone, Rafael Nadal a signé une 49e victoire sur terre battue, égalant au passage le record de l'Argentin Guillermo Vilas et confirmant son retour en forme à un mois de Roland-Garros.

Cela faisait longtemps que le record de Guillermo Vilas et ses 49 titres sur terre battue faisait de l'oeil à Rafael Nadal. Mais, ces derniers mois, les blesures et les doutes de l'Espagnol aviaent ajourné cette union au sommet du tennis mondial. Le doublé que Nadal vient de réaliser à Monte-Carlo et Barcelone a enfin officialiser la chose. Et prouvé que le Majorquin est bel et bien de retour au sommet. En tout cas sur l'ocre. Est-ce que cela sera suffisant pour briguer un dixième titre à Roland Garros, sur un tournoi de deux semaines avec des matchs au meilleur des cinq manches ? L'avenir le dira mais, pour l'instant, Nadal peut savourer. Avec ce nouveau sacre en Catalogne, il devient le premier joueur à remporter neuf fois trois tournois différents (Monte Carlo, Roland Garros, Barcelone). 

La preuve par neuf

Le numéro 5 mondial a aussi retrouvé un mental à toute épreuve pour dompter Nishikori, qui était invaincu depuis 14 matches dans le tournoi barcelonais. Implacable, Nadal a saisi toutes les occasions dans le premier set, convertissant les deux balles de break qu'il a obtenues alors que le Japonais n'en transformait qu'une sur huit. On a vu le "Taureau de Manacor" aligner les coups profonds, puissants, alors que les frappes trop courtes émaillaient souvent son jeu l'an dernier. Il a emporté la première manche en 50 minutes après un passing qui a heurté la bande du filet et trompé Nishikori sur la balle de set. Et même quand le Japonais, dans le deuxième set, est revenu de 1-3 à 4-4, Nadal a tenu bon malgré plusieurs opportunités gâchées, dont une première balle de match à 5-4. A 6-5, il a conclu un point haletant d'une volée splendide et a fini par s'imposer sur une faute directe de Nishikori, battu pour la 9e fois en 10 rencontres par Nadal. Pour ce dernier, c'était vraiment la journée de la preuve par 9.

Julien Lamotte