Rafael Nadal
Rafael Nadal retrouve sa place de N.1 mondial à Pékin | AFP - MARK RALSTON

Nadal redevient N.1 mondial

Publié le , modifié le

En se qualifiant pour la finale du tournoi de Pékin, rafael Nadal a assuré son retour sur le trône du tennis mondial dès la semaine prochaine. L'Espagnol, qui n'avait plus occupé cette place depuis juillet 2011, a bénéficié de l'abandon de Tomas Berdych en demi-finale, alors qu'il menait 4-2 dans le premier set.

L'inéluctable est intervenu un peu plus tôt. Depuis le début de la semaine, la place de N.1 mondiale ne tenait plus qu'à la présence, ou à l'absence, de Rafael Nadal en finale du tournoi de Pékin. En abandonnant alors qu'il était mené 4-2 par l'Espagnol, Tomas Berdych a accéléré les choses, souffrant du dos et ayant fait appel après avoir concédé son service. Après seulement 37 minutes de jeu, l'Ibère a gagné sa place en finale, et repris place au sommet de la hiérarchie mondiale. Depuis le mois de juillet 2011, il n'y était plus. Et depuis 101 semaines, c'est Novak Djokovic qui était le patron. Lundi, ce ne sera plus le cas, quelque soit le résultat du Serbe contre Gasquet dans l'autre demi-finale. "C'est une grande année, l'une des meilleures de ma carrière sans aucun doute. Finalement ce n'est qu'un numéro. Ce qui me rend heureux c'est d'être revenu là où je suis aujourd'hui", a dit l'Espagnol, âgé de 27 ans. S'il s'impose dimanche, Rafael Nadal remportera son 21e match consécutif et un succès à Pékin serait pour lui le premier dans l'épreuve depuis 2005. "Il va falloir faire une grosse fin de saison si je veux la finir n°1. Pour ce faire, je sais qu'il va falloir encore gagner des matches"

L'Espagnol est ainsi récompensé d'une année 2013 haute volée, après un  exercice 2012 gâché par une sérieuse blessure à genou qui lui a valu sept mois  d'absence. De retour sur les courts lors du Tournoi de Santiago en février, Nadal a  depuis atteint, avant Pékin, 12 fois la finale des 13 tournois auxquels il a  participé, pour 10 titres dont ceux de Roland-Garros --son 8e-- et de l'US  Open, son 2e. Seule ombre au tableau: son élimination au premier tour de  Wimbledon par le Belge Steve Darcis, 135e mondial à l'époque. Sa dernière  défaite à ce jour. Nadal, qui a remporté treize tournois du Grand Chelem depuis le début de sa  carrière, a déjà occupé le rang de N.1 mondial entre août 2008 et juin 2009,  puis entre juin 2010 et juillet 2011.

Pour la petite histoire, le hasard a fait que c'est l'abandon de Berdych, un joueur avec lequel Rafael Nadal a connu des relations tumultueuses par le passé, qui lui permet de redevenir N.1 mondial.