Nadal Rafael conférence de presse départ 11 2010
L'Espagnol Rafael Nadal | AFP - Jacques Desmarthon

Nadal: "M'entraîner au moins une semaine avant Londres"

Publié le , modifié le

Ayant déclaré forfait vendredi en raison d'une tendinite au bras gauche, Rafael Nadal a tout de même fait le déplacement à Paris. "C'est un tournoi important pour moi, et je devais être là, selon moi. Je suis désolé pour le public, les spectateurs." L'Ibère déclare gérer sa blessure au jour le jour, et ne s'inquiète pas pour le Masters de Londres: "Au minimum, il faudra que je m'entraîne une semaine avant Londres".

Chemise blanche maculée, jeans impeccable, grosse montre au poignet et le teint halé, Rafael Nadal a fait une apparition à Bercy. Pas très longtemps, juste l'occasion de participer à une conférence de presse après avoir fait constater sa blessure aux organisateurs.

"Je me devais de venir. Quand vous ratez un tournoi important, selon moi, vous devez venir. Je suis désolé pour le public, pour les spectateurs", justifiait-il. A quinze jours du Masters de Londres dont il n'avait pas passé le cap des poules l'an dernier, le N.1 mondial ne veut pas prendre de risques. "J'ai une petite tendinite, et jouer ici aurait pu aggraver le mal. Ce n'est pas un gros problème, mais il faut y faire attention car si je me blessais maintenant, je risquerais d'avoir des difficultés pour bien commencer la saison prochaine et pour jouer à Londres." Forcément, et même logiquement, dans les derniers jours d'une très longue saison, et à l'aube d'un Masters si prestigieux, peu de joueurs vont prendre des risques, même pour le dernier Masters 1000 de l'année. "C'est difficile de ne pas jouer ici", ajoute l'Espagnol. Et de préciser son planning à venir: "Je ne vais pas m'entraîner rapidement. Il faut que je vois comment cela évolue. Mais au minimum, il faudra que je m'entraîne une semaine avant Londres. Je pense qu'avant dimanche prochain je vais recommencer à m'entraîner."

Si la douleur de sa tendinite n'est apparue que la semaine dernière, et que le joueur a coupé aussitôt, il ne devrait pas mettre longtemps à reprendre le raquette en mains. Le jour de l'annonce de son forfait, il avait parlé de cinq-six jours d'arrêt. En fin de semaine, Nadal devrait donc être revenu sur le court, si tout va bien et si la douleur a disparu ce qui ne donnera aucune certitude quant à sa guérison totale, surtout en cas de bon parcours anglais. Et il a bien cette ambition: "Je veux donner une meilleure image de moi que l'an dernier", dit-il pour évoquer ses trois revers en trois matches contre Soderling, Davydenko et Djokovic, sans avoir accroché le moindre set. "Je sais que j'aurai une motivation très forte là-bas." Vainqueur de Roland-Garros, Wimbledon et US Open cette saison, le Majorquin ne veut pas finir sur une mauvaise note. Mais il sait que, malgré ses succès, ce ne sera pas simple: "C'est peut-être là où je vais trouver la surface la plus difficile et les adversaires les plus durs pour moi, c'est sans doute le tournoi le plus difficile à gagner pour moi pendant la saison. Mais je suis là pour essayer." Et après, il aura alors tout le temps de suivre la finale de la Coupe Davis entre la Serbie et la France en spectateur, ce qui ne l'empêche pas d'avoir un avis sur les forces en présence: "C'est une rencontre très ouverte. Je ne sais pas qui va jouer pour la France, qui a beaucoup d'options. Le premier jour sera important. le double sera crucial pour la France, alors que les deux points de Djokovic en simple seront vitaux pour la Serbie."

En attendant, Rafael Nadal repose son bras, et se livre à quelques opérations envers ses fans.