Rafael Nadal Gaël Monfils trophées tournoi de Tokyo 2010 sourires
Rafael Nadal et Gaël Monfils heureux | AFP - Toru Yamanaka

Nadal, la loi du plus fort

Publié le , modifié le

Il n'y a pas eu de miracle. Rafael Nadal, tête de série N.1 et N.1 mondial, a remporté ce dimanche le tournoi de Tokyo en battant Gaël Monfils , tête de série N.5 et N.15 mondial, en deux sets 6-1, 7-5 en seulement 1h17. Le Parisien n'a pas résisté à la furia du Majorquin qui a fait valoir son statut pour remporter le septième titre de sa saison, le 43e de sa carrière.

Nadal est entré dans la partie tambour battant, multipliant les coups droits sur les lignes pour assommer le Français, pourtant impérial au service avec 94% de premières balles. Bien que moins performant sur son engagement, l'Espagnol ne concédait pourtant aucune balle de break dans ce set comme dans le suivant où Monfils lui opposait néanmoins une meilleure résistance. Sans succès. A cinq partout dans la deuxième manche, Rafael Nadal obtenait son unique balle de break du set, break réussi sur un passing en retour venu mourir sur la ligne et qui a laissé Monfils impuissant. Le numéro un mondial n'avait alors plus qu'à conclure sur sa mise en jeu, sans jamais avoir été inquiété par le Français, qui a ainsi perdu sa deuxième finale de la saison après celle de Stuttgart en juillet où il avait été battu par un autre Espagnol, Albert Montanes. Le palmarès de Gaël Monfils reste ainsi bloqué à deux titres, décrochés à Sopot en 2005 et à Metz l'an passé. Rafael Nadal - qui avait dû sauver deux balles de match contre le Serbe Viktor Troicki en demi-finale à Tokyo - démontre lui qu'il est bien l'incontestable numéro un mondial, ce que prouvait déjà les trois titres du Grand Chelem qu'il a décrochés cette saison à Roland-Garros, Wimbledon et Flushing Meadows.

"J'ai beaucoup gagné cette année, mais c'est difficile de continuer à  gagner. Je vais essayer de continuer à jouer de mon mieux cette fin de saison et  au Masters de Londres qui est le tournoi le plus difficile selon moi", a déclaré  Nadal après sa septième victoire en huit confrontations contre Monfils. "Gaël est un grand joueur mais j'ai vraiment bien joué aujourd'hui. C'est pour ça que j'ai gagné". "J'ai eu du mal à trouver ma distance de la ligne de fond et quand on joue  en extérieur, +Rafa+ est dur à battre", a estimé le Français, tombeur d'Andy Roddick en quarts de finale.

Finale

Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Gaël Monfils  (FRA/N.5) 6-1, 7-5