Rafael Nadal lors de son retour à la compétition à Viña del Mar
Rafael Nadal | MARTIN BERNETTI / AFP

Nadal en quart à Sao Paulo

Publié le , modifié le

Rafael Nadal, finaliste dimanche à Vina del mar pour son retour à la compétition après sept mois d'absence, s'est qualifié pour les quarts de finale du tournoi ATP de Sao Paulo (terre battue) en battant jeudi le Brésilien Joao Souza, 140e mondial, 6-3, 6-4. En quarts de finale, le Majorquin affrontera l'Argentin Carlos Berlocq, 78e mondial, qui s'est débarrassé en deux sets de l'Espagnol Albert Ramos.

"C'est une victoire importante pour moi, dans des conditions difficiles et  sur un court très rapide", a déclaré Nadal après son succès en 78 minutes pour  son entrée en lice dans le tournoi brésilien, où il est tête de série N.1. "Il n'y a pas de problèmes avec le terrain, ce sont les balles qui sont  très mauvaises, a ajouté l'Espagnol de 26 ans. C'est la faute de l'ATP  d'accepter que nous jouions avec une balle de si piètre qualité. Le plus important, c'est que mon genou ne me fasse pas mal même si ce  n'était pas parfait et que je suis encore en phase de reprise. Je suis confiant  dans le fait que le temps aidant, je vais retrouver ce qu'il me manque."

Vers un Almagro-Nalbandian

L'ex N.1 mondial est descendu au 5e rang après une blessure au genou gauche  qui lui a fait manqué les jeux Olympiques, l'US Open et l'Open d'Australie. Nadal avait déclaré forfait en double mercredi à Sao Paulo pour ménager son  genou alors qu'il devait disputer le 2e tour avec l'Argentin David Nalbandian. A Vina del Mar (Chili), pour son tournoi de rentrée, le Majorquin a perdu  dimanche la finale du simple et du double (avec l'Argentin Juan Monaco). Son compatriote Nicolas Almagro, tête de série N.2 et tenant du titre à Sao  Paulo, s'est lui aussi qualifié avec une victoire en trois sets sur le Chilien  Paul Capdeville. Il retrouvera David Nalbandian en quart de finale. Juan Monaco, déjà éliminé pour son entrée en lice à Vina del Mar la semaine  passée et à l'Open d'Australie en janvier, a subi le même sort à Sao Paulo. Le  N.15 mondial a été battu en deux sets par l'Italien Simone Bolelli.

AFP