Le coup droit magistral de Rafael Nadal
Rafael Nadal pourrait revenir à la compétition à Sao Paulo | SEBASTIEN NOGIER / AFP

Nadal de retour à Sao Paulo ?

Publié le , modifié le

Absent des courts depuis juin dernier, Rafael Nadal effectuera son grand retour à la compétition lors du tournoi de Sao Paulo. L'information a été confirmée par les organisateurs et son attaché de presse.

Le retour de Rafael Nadal passera par la terre battue de Sao Paulo. La présence du Majorquin au tournoi ATP 250 a été assurée ce mardi par les organisateurs dans la presse brésilienne. "Un nom comme celui de Nadal suscitera assurément beaucoup d'intérêt", a déclaré Luis Felipe Tavares, président de la société de marketing sportif Koch Tavares au quotidien brésilien Estado de Sao Paulo. Une information relayée quelques heures plus tard par l'attaché de presse de Nadal, Benito  Perez-Barbadillo : "Rafa jouera bien le tournoi de Sao Paulo au Brésil". Cette reprise de la compétition est un grand événement dans le milieu tennistique, Nadal n'ayant en effet plus été vu sur les courts depuis le mois de juin  et son élimination surprise dès le deuxième tour de Wimbledon par le Tchèque Lukas Rosol. 

Tourmenté par le syndrome de Hoffa (une inflammation de la boule graisseuse derrière le genou), Nadal avait dû manquer les rendez-vous les plus importants de la deuxième partie de saison, dont les Jeux Olympiques, l'US Open et le Masters. Son come-back devait avoir lieu dans un premier temps lors d'un tournoi d'exhibition à Abu Dhabi, puis à Melbourne, avant qu'une infection virale à l'estomac ne le contraigne à attendre encore. 

Une saison essentiellement sur terre ?

En cochant le rendez-vous brésilien sur son calendrier, le protégé d'Oncle Toni s'assure une remise en marche "en douceur". D'abord, parce qu'il a choisi une surface qu'il adore plus que tout et où sa domination sans partage depuis huit ans fait de lui le favori de chaque étape "ocre". C'est simple: Nadal sur terre-battue c'est 36 titres (dont 7 Grand Chelem et 16 Masters 1000) et 93% de victoires !

Ensuite parce que c'est un revêtement qui sollicitera moins ses genoux, sujets à de nombreuse tendinites au cours de sa carrière, et qu'il doit encore ménager. "Si ça ne tenait qu'à nous, nous jouerions toujours sur terre battue, martelait tonton Toni fin novembre. Mais ce n'est pas possible. Sur les quatre tournois du Grand Chelem, deux sont sur dur. Les Masters 1000 se jouent presque tous sur les surfaces dures. C'est difficile de changer les règles, il n'y a rien à faire."

Ce sera aussi l'occasion pour lui de prendre un nouveau départ, comme une seconde carrière. En 2005, il avait explosé aux yeux du monde en remportant le deuxième tournoi de sa palmarès à Sao Paulo. Quelques semaines plus tard, il enchaînait avec Acapulco, Monte Carlo, Rome, Roland-Garros, mais aussi Bastad et Stuttgart ! Une razzia qu'il espère bien réitérer cette saison.