Murray, le brouillard s'épaissit

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Andy Murray
Andy Murray. | Masahiro Sugimoto / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Il devait reprendre la compétition la semaine prochaine à s'Hertogenbosch (Pays-Bas), c'est raté. Andy Murray a du déclaré forfait pour le tournoi sur gazon en raison d'une douleur persistante à la hanche qui le prive des terrains depuis bientôt un an. Alors que Novak Djokovic et Stan Wawrinka ont repris pour la saison sur terre, Murray pourrait même rater la saison sur gazon, son objectif annoncé. Une absence qui sème le doute sur sa capacité à retrouver son meilleur niveau.

12 juillet 2017, Centre Court de Wimbledon. Andy Murray s'incline en cinq sets face à Sam Querrey en quart de finale. Diminué, le numéro 1 mondial de l'époque ne peut lutter et lâche les deux derniers sets 6-1. Depuis, personne n'a revu l'Ecossais sur un terrain dans une rencontre officielle. Et ce ne sera pas pour la semaine prochaine au tournoi d's-Hertogenbosch (Bois-le-Duc, aux Pays-Bas), date de retour annoncée pour préparer la saison sur gazon.

Le vainqueur de Wimbledon 2013 et 2016 l'a annoncé sur sa page Facebook mercredi. "Malheureusement, je ne serai pas prêt pour jouer à Hertogenbosch. J'étais très excité de rejouer pour la première fois, mais je ne suis pas encore vraiment prêt à revenir. J'espère toujours rejouer dans les prochaines semaines, mais je veux être à 100% quand je reviendrai. Merci pour le soutien".

Opéré de la hanche en janvier, Murray reporte donc encore une fois son retour. Alors que Novak Djokovic et Stan Wawrinka, qui avaient également mis un terme à leur saison après leur élimination à Wimbledon 2017, ont repris début janvier à l'Open d'Australie puis véritablement au début de la saison sur terre fin avril, l'absence prolongée de Murray pose deux questions : sera-t-il prêt pour Wimbledon, le 2 juillet ? Et plus généralement, quel niveau peut-il retrouver ?

Dernier membre du Big Four sur la touche, Murray inquiète. Une absence prolongée n'est jamais bon signe pour un joueur de haut niveau, surtout pour une telle blessure souvent difficile à cicatriser complètement, et surtout à 31 ans, à un âge où les capacités de récupération se font moindre. Murray s'est néanmoins montré optimiste dans une vidéo postée par le Guardian cette semaine, se projetant déjà sur Wimbledon et un possible duel avec Roger Federer.

Alors, que penser ? Murray devrait sans doute être présent chez lui à Wimbledon dans un mois, un an après son élimination. Mais dans quel état de forme ? Sa présence au Queen's, qui débute le 18 juin, sera décisive pour obtenir du rythme et retrouver des sensations. Un seul tournoi de préparation c'est maigre, mais c'est obligatoire pour un joueur qui n'a pas joué depuis un an.

Redescendu 47e mondial, l'Ecossais aura quoiqu'il arrive un tableau difficile, et pourrait affronter une tête de série dès le 3e tour. A n'en pas douter, Murray signerait aujourd'hui pour un tel scénario, tant un hypothétique quart de finale, son résultat de l'année dernière, parait lointain. Mais on l'a vu avec Novak Djokovic à Roland-Garros, seulement défait en quart de finale face au surprenant Italien Marco Cecchinato : la résilience des grands champions est insoupçonnée. Andy Murray pourrait rapidement nous le prouver.