Murray chute d'entrée

Murray chute d'entrée

Publié le , modifié le

Sensation en Californie où Andy Murray a été éliminé dès son entrée en lice dans le tournoi par l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez, vainqueur en deux manches 6-4 6-2. Le numéro un mondial Novak Djokovic, battu par le Britannique à Dubaï, est lui passé sans problème face au Kazakh Andrey Golubev (6-3 6-2). Nicolas Mahut a tenté de résister face à l'Argentin Juan Monaco, tête de série numéro 22, avant de s'incliner en trois manches (6-4 5-7 6-3).

Les années se suivent et se ressemblent pour Andy Murray. Déjà en 2011, le Britannique avait trébuché d'entrée à Indian Wells (face à l'Américain Donald Young). Cette fois, la tête de série numéro 4, desservi par un pourcentage de première balle famélique (48%) n'a pas réussi à se défaire de l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez, pourtant modeste 92e joueur mondial. Ce dernier, opportuniste aux moments cruciaux (sept balles de break sauvées), a fait plier Murray. Gonflé à bloc depuis son association avec Ivan Lendl, l'Ecossais, demi-finaliste à l'Open d'Australie et finaliste à Dubaï après un succès sur Djokovic, nourrissait de grandes ambitions pour ce tournoi. Mais il semble bien qu'Indian Wells se résume pour lui à une longue traversée du désert californien...

"De retour au vestiaire, je me suis un peu demandé ce qu'il venait de se passer. L'an dernier, c'était plus facile pour moi de comprendre (la défaite) car je n'étais probablement pas bien mentalement" analysait un Murray perplexe. "Mais cette année, c'est différent. Il y a une raison derrière cette défaite, je vais la trouver. Je me sentais pourtant bien physiquement, mes déplacements n'étaient pas mauvais. Mais j'ai commis beaucoup  d'erreurs. Guillermo a mis tellement de spin dans ses balles que j'avais l'impression de jouer un match sur terre battue, il n'a quasiment rien raté. Dans le tennis actuel, il n'y a plus de premier match facile. Si tu joues mal, voilà ce qui t'arrive", a poursuivi l'Ecossais, qui avait pourtant écrasé ce même adversaire 6-1, 6-1, 6-2 au 3e tour de l'Open d'Australie l'an dernier.

Djokovic sans forcer

En attendant les entrées de Nadal et Federer, Djokovic n'a pas subi la même mésaventure que Murray. Opposé au Kazakh Andrey Golubev, le Serbe n'a pas eu à sortir le grand jeu pour se hisser au troisième tour. "Ce n'était pas un joli match, avec pas mal d'erreurs des deux côtés, mais c'était mon match d'ouverture et il faut un temps d'adaptation aux conditions de jeu, j'espère que ça ira mieux au prochain tour", a déclaré le tenant du titre après la rencontre.

Outre Murray, cinq têtes de série ATP ont chuté dès leurs débuts samedi: les Français Richard Gasquet (N.16) et Julien Benneteau (N.32), l'Allemand Florian Mayer (N.18), le Japonais Kei Nishikori (N.17), le Serbe Viktor Troicki (N.25).

Julien Lamotte