Monfils vient à bout de Simon et va en finale

Monfils vient à bout de Simon et va en finale

Publié le , modifié le

Le Français Gaël Monfils s'est sorti des griffes de son compatriote et ami Gilles Simon (N.2) pour se hisser en finale de l'Open Sud de France à Montpellier, dont il a remporté la première édition en octobre 2010. Il retrouvera le Tchèque Tomas Berdych, tête de série N.1, et vainqueur de l'Allemand Philipp Kohlschreiber (N.7) 6-3, 6-4..

Un combat de pratiquement 2 heures et demie de match

Après avoir sauvé une balle de match en fin de deuxième set, le Parisien s'est imposé 4-6, 7-6, 6-4 au bout d'un bras de fer de 2h25 de jeu. C'est la première fois qu'il domine son compatriote, après deux échecs à Melbourne et à Stuttgart. Le Parisien, 13e mondial, convoitera dimanche à l'Arena son cinquième titre sur le circuit ATP face au gagnant de la seconde demi-finale entre le Tchèque Tomas Berdych (n°1) et l'Allemand Philipp Kohlschreiber (n°7). Après avoir réussi le premier break au troisième jeu, Gaël Monfils s'est englué dans le jeu de Gilles Simon, qui s'est bien gardé de donner du rythme à la partie. Partagé tactiquement entre le désir de frapper très fort et de faire durer les échanges, le Parisien a vu filer la manche initiale sur une faute directe.

Après un début de deuxième manche où chacun des deux joueurs a remporté ses mises en jeu, Gaël Monfils a effacé avec brio sept balles de 5-3 pour son adversaire. Au cours de ce huitième jeu, le Parisien a d'ailleurs semblé ressentir une douleur au genou droit, qu'il avait pourtant préalablement strappé. Après avoir sauvé une balle de match d'un beau passing de revers plongeant à 6-5, Gaël Monfils a remporté le tie-break sept points à quatre. Profitant d'un passage à vide de son compatriote, le Parisien s'est ensuite détaché 3-0 mais Gilles Simon a alors produit un bel effort pour recoller au score.

A 5-4, à la suite d'une accélération de revers, Gaël Monfils s'est créé deux balles de match sur la mise en jeu adverse. La première fut ratée dans les grandes largeurs mais sur la seconde, il poussait à la faute son ami.

Gilles Gaillard